Stade Rennais : Le club en Ligue des champions pour la première fois de son histoire

FOOTBALL Avec la qualification en Ligue Europa de l’Inter Milan, Manchester United, Séville et du Shakhtar Donetsk, les Bretons n’auront pas besoin de passer les deux tours préliminaires

20 Minutes avec AFP

— 

Les joueurs du Stade Rennais à l’échauffement, le 1er août 2020.
Les joueurs du Stade Rennais à l’échauffement, le 1er août 2020. — Maxime Le Pihif/SIPA

C’est une première historique pour le club breton. Rennes va pouvoir montrer aux grands clubs d’Europe son football mais aussi la fameuse galette saucisse, plat indispensable des soirs de matchs. Dans leur canapé, les joueurs du Stade Rennais ont vu tomber du ciel mardi soir un billet direct pour la phase de groupes de Ligue des champions.

Le troisième de Ligue 1

Les planètes se sont parfaitement alignées pour les Bretons, 3e de Ligue 1, qui devaient théoriquement passer deux tours préliminaires incertains en septembre. Mais selon le règlement de l’UEFA, le club français pouvait être exempté de ces confrontations incertaines en récupérant la place réservée au vainqueur de la Ligue Europa si ce dernier était déjà qualifié. Or, les quatre clubs encore en lice en C3 -- l’Inter Milan et Manchester United qualifiés lundi soir, Séville et le Shakhtar Donetsk qualifiés mardi soir, ont déjà obtenu leur billet dans leur championnat national.

Ces quatre habitués des phases finales de coupes européennes font donc le bonheur des Bretons, qui disputeront à partir du 20 octobre la prestigieuse et lucrative phase de groupes de la C1, au côté du PSG, de Marseille, et éventuellement de Lyon en cas d’improbable victoire en finale de la Ligue des champions, fin août.

Un « rêve de gosse »

« Ligue des champions ! », a lancé sur les réseaux sociaux Eduardo Camavinga, la pépite de 17 ans que la presse dit activement courtisé par le Real Madrid. « On y est les gars ! », a jubilé le milieu rennais Benjamin Bourigeaud, évoquant un « rêve de gosse ». Le club a pour sa part diffusé une vidéo montrant un DJ lancer le célèbre hymne de la compétition au Roazhon Park, le stade de Rennes. Pour l’entraîneur de Rennes, « il ne faut pas considérer cette issue comme une qualification au rabais. Les joueurs l’ont mérité tout au long de la saison ».

Si elle est susceptible d’attirer des pointures en Bretagne, la garantie de six matchs de Ligue des champions à l’automne pourrait d’abord aider le club à garder ses meilleurs éléments, à commencer par Camavinga, qui s’annonçait comme un éventuel transfert record cet été mais que les dirigeants rennais ne semblent pas prêts à lâcher pour le moment. La fin du mercato promet donc d’être animée pour le club.