Dopage : Pris pour la troisième fois, l’ancien Toulousain Chiliboy Ralepelle suspendu huit ans

RUGBY L’ancien capitaine des Springboks Chiliboy Ralepelle a été condamné à huit ans de suspension pour dopage. Le talonneur de 33 ans a évolué au Stade Toulousain entre 2013 et 2015

20 Minutes avec AFP

— 

Le talonneur sud-africain Chiliboy Ralepelle sous le maillot des Sharks de Durban, le 28 juin 2018.
Le talonneur sud-africain Chiliboy Ralepelle sous le maillot des Sharks de Durban, le 28 juin 2018. — Steve Haag / Shutterstock / Sipa

Et trois qui font huit. Le Sud-Africain Mahlatse « Chiliboy » Ralepelle, contrôlé positif pour la troisième fois de sa carrière à un produit dopant, a été suspendu huit ans. L’ancien talonneur des Springboks (33 ans, 25 sélections), passé par le Stade Toulousain de 2013 à février 2015, dispose de 21 jours pour faire appel de cette décision prise par l’institut pour un sport sud-africain sans dopage (SAIDFS), après un contrôle effectué en 2019 hors compétition.

Déjà condamné en 2015 mais disculpé en 2011

« Le test au Zeranol [un anabolisant] est une nouvelle fausse accusation contre moi, que je réfute », avait déclaré Ralepelle aux médias sud-africains, l’an dernier. L’actuel joueur des Sharks de Durban avait été suspendu deux ans en 2015 après avoir été contrôlé positif à un stéroïde anabolisant en mars 2014, ce qui lui avait valu une rupture de contrat avec Toulouse.

Le premier (éphémère) capitaine noir des Springboks (en 2006, pour un match contre une sélection mondiale) avait en revanche été disculpé par la Fédération sud-africaine en 2011, après un contrôle positif à la méthylhexanéamine.