Coroanvirus: Le ministère des Sports propose une médiation entre la LFP et les diffuseurs TV

FOOTBALL La Ligue, beIN Sports et Canal + sont en conflit sur le versement des droits TV depuis que le championnat est à l'arrêt

N.C.

— 

Canal + est l'un des diffuseurs de la Ligue 1 de football (photo d'illustration).
Canal + est l'un des diffuseurs de la Ligue 1 de football (photo d'illustration). — Charly TRIBALLEAU / AFP

Le football français a bien du mal à faire front commun face à la pandémie de coronavirus. Alors que les présidents de clubs ne parviennent pas à se mettre d’accord, pour le moment, sur les modalités d’une reprise (ou pas) de la Ligue 1, un autre conflit n’en finit pas : celui du versement des droits télé en cette période où il n’y a plus de matchs. Pour sortir de l’impasse, le ministère des Sports a proposé une médiation entre les différentes parties, raconte L'Equipe ce mercredi.

Cet arbitrage se ferait via la cellule de médiation de Bercy. « Je propose à la Ligue de football professionnel et aux chaînes de faire intervenir, s’ils le souhaitent, le médiateur des entreprises de Bercy pour essayer de sortir du différend sur le paiement des droits télé qui les oppose (…) même si l’on reste dans l’incertitude de la reprise du championnat », a déclaré la ministre Roxana Maracineanu.

Le 5 avril, Canal + et beIN Sports n’ont pas versé la dernière échéance (respectivement de 110 et 42 millions d’euros) prévue dans leur contrat avec la LFP. « Aujourd’hui, plus que jamais, on a besoin de bienveillance de la part des uns et des autres, estime Maracineanu, toujours dans L’Equipe. Cette crise est le moment le moins bien choisi pour régler des comptes. »