Coupe du monde 2022 : Les accusations de corruption sont « sans fondement », estime le Qatar

FOOTBALL L’émirat fustige « des années de fausses accusations »

N.C. avec AFP

— 

Les conditions d'attribution de la Coupe du monde 2022 au Qatar font l'objet d'investigation.
Les conditions d'attribution de la Coupe du monde 2022 au Qatar font l'objet d'investigation. — Toufik Doudou/AP/SIPA

Le Qatar a estimé mardi que les accusations faisant état de pot-de-vin autour de l'obtention de la Coupe du monde 2022 étaient «sans fondement» et a affirmé qu'elles seraient «vigoureusement contestées». D'après des documents du procureur fédéral de Brooklyn publiés lundi, des dirigeants de la Fifa auraient reçu des pots-de-vin pour voter en faveur de l'attribution à la Russie de la Coupe du monde 2018 et au Qatar de l'édition 2022, que les Etats-Unis étaient également candidats pour accueillir.

Le Qatar a déclaré qu'il «démentait fermement les allégations contenues dans les documents». Ces nouvelles révélations sont liées à un vaste scandale de corruption impliquant d'anciens hauts dirigeants du football mondial et qui a ébranlé la Fifa et conduit à la chute de son président Sepp Blatter en 2015.

«Cela fait partie d'une affaire de longue date, dont l'objet n'est pas le processus d'attribution des Coupes du monde 2018 et 2022», a déclaré le Comité suprême du Mondial 2022. «Malgré des années de fausses accusations, aucune preuve n'a jamais été produite qui démontrerait que le Qatar a obtenu l'organisation du Mondial 2022 de manière douteuse ou par des moyens contrevenant aux règles strictes de la Fifa», a ajouté l'instance qatarienne.