OL-ASSE : Les Lyonnais bouclent leur belle semaine par une victoire dans le derby

FOOTBALL Les hommes de Rudi Garcia se sont imposés 2-0 face aux Stéphanois et recollent à la 5e place

Manuel Pavard

— 

Moussa Dembélé a inscrit les deux buts de la victoire lyonnaise face à Saint-Etienne.
Moussa Dembélé a inscrit les deux buts de la victoire lyonnaise face à Saint-Etienne. — JEFF PACHOUD / AFP

Au Parc OL,

Ce 120e derby allait-il confirmer le renouveau de l’OL ? Quatre jours après l’exploit face à la Juve en LDC, les Gones ont apporté un début de réponse à leurs supporters en étouffant Saint-Etienne (2-0) dans un derby d’abord à sens unique, puis plus équilibré au retour des vestiaires.

Bruno Guimaraes, le chef d’orchestre

Bruno Guimaraes est-il déjà indispensable ? Titulaire pour la seconde fois d’affilée au Parc OL – et pour le troisième match consécutif en comptant le déplacement à Metz –, le milieu Brésilien, déjà couvert d’éloges après sa prestation contre la Juventus, a de nouveau régalé face aux Verts. Positionné en pointe basse du trident lyonnais, aux côtés de Tousart et Aouar, l’ex-joueur de l’Atheltico Paranaense s’est affirmé comme la plaque tournante de l’entre-jeu rhodanien, dictant le tempo du match et délivrant galette sur galette. Illustration avec ce caviar pour Traoré à la 20e minute ou encore cette passe lumineuse pour Dembélé à la demi-heure de jeu. Thiago Mendes peut en tout cas se faire du souci pour sa place dans le onze lyonnais. Bruno Guimaraes, lui, n’en a cure. Il valide le choix de Juninho et s’impose comme la grosse trouvaille du mercato hivernal.

Une domination longue à payer

Dans le jeu, il n’y avait pas photo ce dimanche entre l’OL et l’ASSE, malgré le sursaut d’orgueil des Verts après la pause. Dans la lignée de leur superbe succès de mercredi, les Lyonnais ont sans doute livré l’une de leurs plus belles mi-temps en première période. Confisquant le ballon au milieu (plus de 75 % de possession), l’OL a totalement étouffé les Stéphanois. Et Dembélé est venu concrétiser une domination longtemps stérile en reprenant victorieusement de la tête un coup franc déposé par Terrier (1-0, 27e). Mais en 2e mi-temps, la VAR et l’arbitre ont retardé l’échéance avec deux buts refusés à Tousart et Toko-Ekambi et un possible penalty non sifflé pour Dembélé, tandis que les hommes de Claude Puel se rebiffaient par l’intermédiaire de Bouanga et Diony, plus pressants sur les cages de Lopes.

L’OL peut regarder vers le haut, Sainté vers le bas

Cette semaine s’annonçait cruciale pour les hommes de Rudi Garcia, qui jouaient gros sur les scènes européenne et nationale. Mais en doublant la mise sur penalty, d’une jolie panenka en fin de match (2-0, 96e), Moussa Dembélé a permis à l’OL de boucler une très belle semaine et d’entériner la réconciliation avec son public. Remontés à la 5e place, à 7 points de Rennes, 3e, les Lyonnais peuvent aborder la suite sereinement. Confirmation attendue ce mercredi face au PSG en Coupe de France. Pour les Verts, 16e avec 2 points d’avance sur Nîmes, premier barragiste, la fin de saison s’annonce en revanche très tendue.