TFC : Baptiste Reynet s'estime victime d’une « trahison », ça ne s’arrange pas chez la lanterne rouge de Ligue 1

FOOTBALL Dans « France Football », Baptiste Reynet revient sur le dernier mercato, lorsque le gardien du TFC, qui fonce vers la Ligue 2, a brutalement perdu sa place au profit de la recrue croate Lovre Kalinic

N.S.

— 

Baptiste Reynet, le gardien du TFC, avant le match de Ligue 1 contre l'Olympique de Marseille, le 24 novembre 2019.
Baptiste Reynet, le gardien du TFC, avant le match de Ligue 1 contre l'Olympique de Marseille, le 24 novembre 2019. — Frédéric Scheiber / 20 Minutes

Au cœur d’une saison en enfer, le TFC, dernier de Ligue 1, s’est offert un psychodrame lors du mercato d’hiver : l’arrivée d’un nouveau gardien, le Croate Lovre Kalinic (prêté par les Anglais d'Aston Villa), alors que le titulaire du poste, Baptiste Reynet, venait d’être nommé capitaine par intérim.

Plus d’un mois après, Reynet est sorti du silence, dans une longue interview à l’hebdomadaire France Football. « J’ai pris ça comme une sorte de trahison, comme si on me plantait un couteau dans le dos », explique l’ancien Dijonnais. Il indique avoir appris la nouvelle grâce à un ami qui lui a envoyé un article d’un site d’informations sur le club, LesViolets.com.

Kalinic et Zanko épargnés

Le portier de 29 ans n’accable ni Kalinic, « vraiment un bon gars », ni son entraîneur Denis Zanko, auquel « on a imposé un autre gardien », même si le technicien évoque « une décision collégiale ». Reynet vise indirectement ses dirigeants, dont le président Olivier Sadran, à l’origine de l’arrivée du Croate.

« Si on m’empêche de jouer, je serai bien obligé d’en tirer les conséquences », assure l’ancien international espoirs, sous contrat jusqu’en juin 2022, au sujet d’un possible départ cet été.

De nouveau titulaire, puis blessé

Ironie de l’histoire : Reynet avait récupéré pour au moins quelques semaines sa place de titulaire après la blessure de Kalinic, le 8 février lors du match à Marseille (1-0). Mais, touché à son tour (aux ischio-jambiers), il n’a pas gardé les buts du TFC, samedi à Lille (3-0). C'est l’Uruguayen Mauro Goicoechea, désormais numéro 3 dans la hiérarchie, qui officiait.