TFC : Lovre Kalinic, un très grand gardien arrive à Toulouse

FOOTBALL Lovre Kalinic, gardien croate de 2,01 m, a été prêté ce lundi au TFC, lanterne rouge de Ligue 1, par le club anglais d’Aston Villa, où il ne jouait plus

Nicolas Stival

— 

Lovre Kalinic, le gardien croate, ici sous le maillot d'Aston Villa le 8 février 2019 contre Sheffield United.
Lovre Kalinic, le gardien croate, ici sous le maillot d'Aston Villa le 8 février 2019 contre Sheffield United. — Robbie Stephenson / JMP / REX / Shutterstock / SIPA

A peine promu capitaine par intérim par Denis Zanko, Baptiste Reynet voit débarquer un concurrent. Le TFC, dernier de Ligue 1, a engagé sous forme de prêt jusqu’à la fin de saison le gardien d’Aston Villa Lovre Kalinic. Cet international croate (29 ans, 19 sélections) a été vice-champion du monde 2018, comme doublure du Monégasque Danijel Subasic. Du haut de ses 2,01 m, il présentait la particularité d’être le joueur le plus grand de la compétition.

Meilleur portier du championnat croate avec Hajduk Split (2015, 2016), puis de la Jupiler League belge avec La Gantoise (2017, 2018), Kalinic vient prêter main-forte à une défense dramatiquement poreuse (44 buts encaissés en 20 matchs) après le premier recrutement hivernal de l'arrière central norvégien Ruben Gabrielsen.

Mais que vaut-il aujourd’hui, un an après sa signature à Aston Villa, promu cet été en Premier League, dont le club de Birmingham est actuellement 18e ? « Dès son arrivée, Kalinic a enchaîné les mauvais, voire très mauvais matchs, indique Thomas, qui anime le compte Twitter Aston Villa FR depuis 2015. Le coach n’a pas apprécié et je ne sais pas vraiment pourquoi il ne part que cet hiver. On attendait énormément de lui et on a été énormément déçus. »

Un joueur en difficulté

Le Croate, qui a perdu sa place en sélection, n’a plus joué en compétition officielle depuis février 2019. « Cela a été un échec cuisant, reprend Thomas. J’espère qu’il rebondira ailleurs. Et je ne pense pas qu’il rejouera sous nos couleurs par la suite, une vente est toujours d’actualité cet été. »

En cas d’improbable remontada, la cote du géant remontera.