Stade Rennais : Contre toute attente, Olivier Létang quitte son poste de président

FOOTBALL Nommé en 2017 en remplacement de René Ruello, Olivier Létang a été débarqué

Camille Allain
— 
Le président du Stade Rennais Olivier Létang, ici en septembre 2018.
Le président du Stade Rennais Olivier Létang, ici en septembre 2018. — C. Allain / 20 Minutes

Alors ça, personne ne l’avait vu venir. Ce vendredi, le Stade Rennais​ a fait savoir qu’Olivier Létang quittait la présidence du club​. Nommé en 2017 en remplacement de René Ruello, l’ancien dirigeant du PSG sera suppléé par Jacques Delanoë, actuel président du conseil d’administration, « en attendant la nomination du nouveau dirigeant », précise le club.

A la veille du derby face à Brest​, le club rennais s’est séparé de sa tête pensante. Sans explication, ni signe annonciateur. « François-Henri Pinault, l’actionnaire du Stade Rennais FC depuis 1998, remercie Olivier Létang de son engagement et de sa contribution à la belle trajectoire du club depuis son arrivée en novembre 2017 », a fait savoir le club dans un communiqué.



«Je vous quitte évidemment à contrecœur mais je ne vous oublierai pas, l’ambiance du Roazhon Park va me manquer et je resterai toujours un fervent supporter du Stade Rennais qui est un club magnifique», a réagi le désormais ex-président du club.

Nzonzi présenté lundi, débarqué vendredi

On ignore pour l’heure les raisons qui ont poussé le président à quitter ses fonctions. Lundi, il avait insisté sur « l’évolution du club » lors de la présentation de la recrue Steven Nzonzi. « Le club peut s’appuyer sur de solides équipes pour poursuivre la saison en cours dans les meilleures conditions », ajoute le communiqué. Sur les réseaux sociaux, les supporters semblent abasourdis.

En interne, des sources évoquaient des tensions entre le président et l’entraîneur Julien Stéphan. Régulièrement interrogé à ce sujet, Olivier Létang avait toujours démenti ces rumeurs.

Premier trophée depuis l’éternité

Actuel 3e de Ligue 1, le Stade Rennais avait véritablement franchi un cap depuis l’arrivée de l’ancien dirigeant du PSG. Qualifié en Ligue Europa la saison dernière, le club s’était hissé jusqu’en 8e de finale avant de tomber face à Arsenal. Mais il avait surtout remporté son premier titre depuis 1971 en gagnant la Coupe de France face au PSG.