Stade Rennais-FC Nantes : « Pas normal cette fin de match », lâche Gourcuff, dépité

FOOTBALL Menant au score jusqu’à la 95e minute, les Canaris ont réussi à se faire renverser par les voisins rennais vendredi soir lors d’un derby d’anthologie

Au Roazhon Park, Jérôme Gicquel

— 

En quarante ans de carrière, Christian Gourcuff n'avait jamais connu un tel scénario.
En quarante ans de carrière, Christian Gourcuff n'avait jamais connu un tel scénario. — DAMIEN MEYER / AFP

En quarante ans de carrière, il n’avait « jamais vu ça ». Pour son retour à Rennes vendredi, Christian Gourcuff n’avait sûrement pas imaginé un tel scénario. Alors que son équipe menait encore au score à la 95e minute, les Rennais ont réussi à égaliser par l’intermédiaire de Benjamin Bourigeaud avant que Raphinha délivre ses partenaires dans les toutes dernières secondes des arrêts de jeu (3-2). « Ce n’est pas normal cette fin de match, on doit beaucoup mieux la maîtriser », a-t-il lâché, un peu député, en conférence de presse.

Si la défaite est cruelle, l’entraîneur nantais ne se cherche pas pour autant des excuses. « On ne peut s’en prendre qu’à nous-même », a-t-il indiqué, conscient toutefois qu’un tel scénario n’aurait pas été « imaginable » s’il avait pu compter sur sa charnière centrale Pallois-Girotto vendredi soir chez le voisin rennais. « Il va falloir digérer ça, cela va être très difficile mais cela reste du foot », a-t-il ajouté.

« Une erreur professionnelle » pour le capitaine Touré

A la sortie des vestiaires, les Canaris l’avaient également mauvaise. Le capitaine Abdoulaye Touré a d’ailleurs eu des mots durs envers son équipe. « C’est une erreur professionnelle ! On perd ce match sur deux buts où l’on est complètement attentiste », a-t-il déclaré.

Alors que la réception du PSG se profile mardi, le défenseur en a profité pour faire passer des messages à ses partenaires. « Après cette défaite, c’est à nous de nous remettre en question mais il va falloir taper du poing sur la table. Car cette fin de match ne doit plus se reproduire ». Pas sûr en effet que les supporters nantais aient envie de revivre de sitôt un tel scénario, qui plus est dans un derby.