Mort de Kobe Bryant : « L’un des plus grands joueurs de tous les temps », l’hommage de LeBron James quelques heures avant l’accident

DECES Samedi soir, LeBron James a rendu un hommage précoce à son idole d’enfance, quelques heures avant le tragique accident d’hélicoptère

M.C.

— 

Kobe Bryant et Lebron James à Miami, en février 2013.
Kobe Bryant et Lebron James à Miami, en février 2013. — Miami Herald/TNS/Sipa USA/SIPA

C’est l’un des seuls « grands » du basket à n’avoir pas encore réagi à l’accident tragique de Kobe Bryant, mort dimanche à 41 ans dans un accident d’hélicoptère. LeBron James, ironiquement, venait quelques heures plus tôt de rendre un hommage précoce au « Black Mamba », son idole d’enfance, à qui il venait de ravir sa place de troisième au classement des meilleurs marqueurs de l’histoire de la NBA.

Samedi soir, dans les vestiaires, la star des Lakers se lance devant les journalistes dans une tirade de quatre minutes, racontant comment il a grandi en admirant son aîné de six ans : « Quand j’ai commencé à jouer de plus en plus, et que je suis entré au lycée, j’admirais les choses qu’il faisait sur le parquet et je savais que je voulais faire pareil », se souvient alors « King James », qui a atteint les 33.655 points inscrits depuis le début de sa carrière, devant les 33.643 points de Kobe Bryant.

« Etre mentionné à côté de Kobe Bean Bryant me rend heureux »

Il raconte la venue de Kobe Bryant à un camp de basket où il participait : « Il est venu et il a parlé à tous les gamins qui étaient là. Et j’étais l’un d’eux. J’écoutais, j’essayais d’absorber tout ce que je pouvais. Je me souviens d’une chose qu’il a dite : "Si vous voulez être bons, ou si vous voulez être l’un des meilleurs, il faut travailler. Il n’y a pas d’autre moyen que le travail". »

« C’est trop. C’est juste trop, poursuit LeBron James. Ça n’a aucun sens. Juste pour résumer, je suis là, avec un maillot des Lakers, à Philadelphie, d’où il vient, là où, une des premières fois où je l’ai rencontré, il m’a donné les chaussures qu’il avait portées au All-Star weekend. C’est irréel. Ça n’a aucun sens. L’univers provoque parfois de ces trucs… et quand tu mènes bien ta vie, que tu donnes tout ce que tu as quel que soit le domaine, alors ça arrive. Ce n’est pas censé avoir un sens quelconque. Ça arrive, c’est tout. Le simple fait d’être mentionné à côté de Kobe Bean Bryant me rend heureux, c’est l’un des plus grands joueurs de basket de tous les temps, l’un des plus grands Lakers de tous les temps. »