FC Nantes : Le nouvel attaquant des Canaris Renaud Emond peut-il briller en Ligue 1 ?

FOOTBALL L’avant-centre belge de 28 ans, qui a été présenté jeudi midi, s’est engagé deux ans et demi avec le FC Nantes

David Phelippeau

— 

Franck Kita, DG du FCN, et Renaud Emond, nouvel avant-centre du FCN.
Franck Kita, DG du FCN, et Renaud Emond, nouvel avant-centre du FCN. — D.P. / 20 minutes
  • Renaud Emond, attaquant de 28 ans, a signé au FC Nantes.
  • Cet avant-centre, transfuge du Standard de Liège, est décrit comme « un renard des surfaces » dans son pays.
  • Celui qui pourrait être qualifié, dimanche, pour le match à Saint-Etienne, est-il en mesure de devenir un bon buteur en Ligue 1 ?

« Allô Mogi… SOS buteur ! » Samedi, après la qualification des Canaris à Bayone (0-2) et la blessure de Kalifa Coulibaly, la direction du FC Nantes a accéléré ses recherches pour une recrue offensive. Un coup de fil présidentiel à Mogi Bayat, le directeur sportif officieux du club, et voilà comment la piste de l’attaquant du Standard de Liège Renaud Emond est devenue prioritaire. Une priorité puis une réalité quelques jours plus tard avec une signature pour deux ans et demi (contre une indemnité de transfert située entre 3 et 4 millions).

« Je voulais passer un palier, ça faisait plusieurs années que je marquais plus de 15 buts en Belgique, a expliqué le Belge de 28 ans ce jeudi midi. Il faut parfois quitter sa zone de confort. J’avais envie de tenter ma chance en Ligue 1 et de voir si j’avais le niveau. » C’est d’ailleurs la question qui revient sur toutes les lèvres des supporters nantais depuis trois jours… Renaud Emond, jamais appelé chez les Diables Rouges et n’ayant jamais évolué ailleurs qu’en Belgique, peut-il briller dans l’élite du foot français ?

« C’est ce qu’on appelle un bon petit joueur, observe le journaliste de la RTBF Thierry Luthers, qui loue les qualités humaines d’Emond. C’est un peu cliché, mais c’est un vrai renard des surfaces. Après, ce n’est pas le plus rapide, ce n’est pas celui qui a la plus belle détente. Il n’est pas sexy, pas très glamour. Il ne faut pas lui en demander plus que ce qu’il peut faire… »

« Il ne va pas dribbler quatre joueurs… »

Cela tombe bien l’entraîneur Christian Gourcuff, qui n’avait pas inscrit cet attaquant dans sa liste pour le Père Noël, devrait l’utiliser dans un poste de pur avant-centre. Un rôle qui lui a plutôt réussi depuis deux ans et demi car il compile 44 buts et 12 passes décisives toutes compétitions confondues. Le « rectangle » (la surface de réparation pour les Belges) est son jardin.

« Laissez le jouer cinq matchs d’affilée et c’est sûr, il va marquer, croyez-moi ! insiste Axel Lawarée, ex-directeur sportif du Standard à l’origine de la venue du joueur en 2015. Il ne va pas dribbler quatre joueurs, mais il saura aussi se sacrifier pour l’équipe en faisant des appels pour libérer des espaces. » Son adaptation à la Ligue 1 ? « Le championnat français est plus physique, plus rapide, mais Renaud ne va rien lâcher et va bosser. Et ce n’est pas parce qu’il change de pays qu’il va perdre ses qualités de buteur. Il lui faudra un petit temps d’adaptation ! »

Qualifié dimanche à Saint-Etienne ?

En espérant pour le FCN que ce dernier soit moins long que lors de l’arrivée du joueur au Standard en 2015. « Son heure est vraiment arrivée après deux années, se souvient Aleksandar Jankovic, son coach à Liège lors de l’exercice 2016-2017. Il a vécu beaucoup de moments difficiles. Rares sont ceux qui ont ramassé autant de coups et se sont relevés comme ce fut le cas pour Renaud. » Axel Lawarée confirme : « Des entraîneurs n’ont pas cru en lui mais il n’a jamais rien dit, il a bossé. »

Même si Jankovic fait partie de ces coachs n’ayant pas offert un temps de jeu important à Emond, l’actuel entraîneur espoir de Chine est élogieux. « C’est un garçon extraordinaire, un attaquant généreux comme je les aime. Même s’il ne marque pas, il va tellement courir qu’il va libérer des espaces pour les autres. Quoi qu’il arrive, il va peser sur les défenses en Ligue 1, vous verrez. » Premier aperçu peut-être dès dimanche après-midi à Saint-Etienne si Renaud Emond est bien qualifié.