Italie : La crise continue à Naples, Ancelotti impose une nouvelle mise au vert

FOOTBALL C'est justement la dernière mise au vert ordonnée par le président De Laurentiis début novembre qui a déclenché la série de mauvais résultats du club

J.L. avec AFP

— 

Le message de Carlo Ancelotti passe-t-il encore avec ses joueurs?
Le message de Carlo Ancelotti passe-t-il encore avec ses joueurs? — Insidefoto/Sipa USA/SIPA

L’entraîneur de Naples Carlo Ancelotti a décidé d’imposer une nouvelle mise au vert à ses joueurs, après la défaite subie dimanche à domicile contre Bologne (2-1) qui a accentué la crise dans laquelle est plongé le vice-champion d’Italie.

« Ancelotti a décidé que le groupe partirait en mise au vert à partir de mercredi pour préparer le match contre l’Udinese programmé samedi », a annoncé le Napoli lundi dans un communiqué. Après sa défaite face à Bologne, la quatrième déjà cette saison après 14 matches de Serie A, Naples est 7e, à huit points de la 4e place, la dernière à offrir un billet pour la Ligue des Champions.

50 % de retenue de salaire en novembre ?

Les faits remontent au 5 novembre après un match de Ligue des Champions contre le RB Salzbourg (1-1). Tous les joueurs avaient quitté le stade San Paolo et étaient rentrés chez eux, désobéissant à la décision du président du club Aurelio De Laurentiis, qui avait décrété le samedi précédent une mise au vert qui devait durer huit jours.

Ancelotti lui-même avait déclaré qu’il était contre cette mise au vert mais qu’il la respecterait. La décision des joueurs a poussé le président De Laurentiis à lancer une procédure disciplinaire sous forme de retenues sur les salaires du mois de novembre, pouvant aller jusqu’à 50 %. Cette procédure doit encore être validée par le Collège arbitral de la fédération italienne.