FC Nantes-Paris FC : Le poste de latéral gauche va-t-il filer sous le nez de Moustache ?

FOOTBALL Privé de Fabio, Traoré et Appiah (blessés), mercredi soir (21h05), contre le Paris FC en 16e de finale de la Coupe de la Ligue, le FC Nantes cherche des solutions sur les côtés de la défense

David Phelippeau

— 

Wesley Moustache.
Wesley Moustache. — Sebastien SALOM-GOMIS / AFP
  • Le FC Nantes est privé, mercredi soir (21h05) de trois de ses latéraux pour la réception du Paris FC en Coupe de la Ligue : Traoré, Appiah et Fabio.
  • Christian Gourcuff peut-il être tenté de donner sa chance à Wesley Moustache, vrai spécialiste du poste de latéral gauche ?

Les matchs de Coupe font souvent office de laboratoires pour les entraîneurs. La rencontre entre le FC Nantes et le Paris FC, mercredi soir (21h05), à la Beaujoire, à l’occasion des 16es de finale de la Coupe de la Ligue, ne fera pas partie des exceptions. Plus par obligation que par conviction pour l’entraîneur nantais Christian Gourcuff. « La situation est particulière avec une cascade de blessés dans un même secteur de jeu », analyse le coach des Canaris.

Les côtés de la défense nantaise sont en effet totalement décimés. A gauche, Charles Traoré souffre du pubis depuis près d’un mois. A droite, Dennis Appiah a vu sa sciatique se réveiller vendredi contre Monaco alors que Fabio s’est fait opérer, ce mardi, d’une rupture du tendon rotulien.

Gourcuff veut tester des solutions internes avant de recruter

A une époque pas très lointaine, la direction du club se serait empressée de recruter un joker ou un joueur libre. « Il ne faut pas faire n’importe quoi, martèle, lui, Gourcuff. Il faut voir si dans le groupe on a les solutions avant de penser à recruter, surtout dans cette période. » A gauche, il semble avoir trouvé son pis-aller avec Samuel Moutoussamy, milieu relayeur reconverti latéral gauche à Metz (1-0) il y a dix jours et contre Monaco (0-1) après la sortie de Fabio.

Wesley Moustache (20 ans), vrai spécialiste du poste en réserve (N2), pourrait prétendre à ses premières minutes de jeu en pro. A entendre l’entraîneur, ce n’est pas pour maintenant. « Même face à une Ligue 2, il y a une intensité à laquelle il faut être capable de faire face », justifie, laconiquement, le coach nantais lorsqu’on souffle le nom de Moustache, qui n’avait pas été convaincant début septembre en amical lors de la défaite à Caen (1-0).

Moustache non, Basila oui ?

Ce produit made in Jonelière, recruté... au Paris FC à l'âge de 14 ans, qu’on décrit au club comme « gros défenseur, puissant, qui va vite », moins contre-attaquant néanmoins qu’un Lucas Lima (ex-Nantais parti à Al-Ahli) par exemple, va devoir sans doute encore patienter pour avoir sa chance en pro.

Côté droit, en revanche, c’est bien un élément formé à Nantes qui devrait jouer mercredi soir : Thomas Basila (20 ans), défenseur central de métier. « On peut estimer qu’il fera le job défensivement, mais qu’il aura plus de difficultés sur le plan offensif, commente Gourcuff. Ça sera finalement l’inverse de l’autre côté avec Moutoussamy. »