OGC Nice: Emblème du Ray, la Rotonde va revivre grâce aux Ultras

FOOTBALL Après avoir été sauvé de la démolition, ce lieu emblématique est désormais sous la responsabilité des Ultras

Mathilde Frénois

— 

Le maire LR de Nice Christian Estrosi a remis la clef de la Rotonde du Ray aux responsables de la Populaire Sud.
Le maire LR de Nice Christian Estrosi a remis la clef de la Rotonde du Ray aux responsables de la Populaire Sud. — Ville de Nice / Droits réservés

Autour d’elle, tout s’est métamorphosé. Le stade du Ray a disparu sous les coups de pelleteuse. Puis des résidences et de la verdure ont poussé. Mais la Rotonde est toujours là, debout. Emblème du stade du Ray qui était censé mourir avec lui, elle a été sauvée in extremis. La Rotonde est désormais sous la responsabilité des supporters de la Populaire sud.

La semaine dernière, les clefs ont changé de main. Elles sont passées de celles de Christian Estrosi à celles des responsables de la Populaire sud. « Ce lieu est au cœur de l’histoire de l’OGC Nice et du football dans notre ville, a indiqué le maire LR de Nice sur Twitter. Les supporters en étaient l’âme, il est normal que la Populaire sud l’occupe et contribue à le faire vivre. »

« L’histoire du groupe »

« Le faire vivre » pour que cette Rotonde reprenne l’âme d’antan. C’est là que les supporters achetaient leurs billets, c’est surtout là qu’ils se retrouvaient pour galvaniser les troupes. « C’était le point de rencontre de tout le monde. On a grandi là, on a tout connu, tout se passait là, se souvient Max, supporter rouge et noir et ancien responsable de la Populaire sud. La Rotonde fait partie de l’histoire du groupe. »

C’est d’ailleurs pour cette raison que plus de 600 personnes avaient signé, il y a trois ans, une pétition pour la sauvegarde de ce lieu chargé d’histoire. Lancée par la gauche du groupe « Nice au cœur », elle demandait la valorisation de « l’âme sportive du Ray » : « Le Ray fait partie du patrimoine immatériel des Niçois et des Niçoises. La mémoire du stade doit être préservée », affirmait le texte. Ainsi, les signataires demandaient « la conservation de la Rotonde, comme témoin emblématique de ce que fut le Ray ». C’est chose faite. Mais que va-t-elle devenir ? « C’est un sujet sur lequel nous ne souhaitons pas nous exprimer », indiquent les responsables de la Populaire sud. Le mystère plane.