Nice: Le stade du Ray vit ses derniers instants

TRAVAUX Sur le site de l’ancien QG des joueurs de l’OGC Nice, la mairie prévoit un parc arboré des équipements sportifs et des logements…

Fabien Binacchi

— 

Les travaux de démolition devraient durer jusqu'à fin mars
Les travaux de démolition devraient durer jusqu'à fin mars — F. Binacchi / ANP / 20 Minutes
  • Des pelleteuses ont entamé la démolition des dernières tribunes du stade du Ray, au nord de Nice.
  • D’ici 2019, le site doit accueillir un parc arboré des équipements sportifs, des logements et des commerces.
Jean Sérafin pose devant les tribunes ouest en cours de démolition

Comme beaucoup d’autres riverains du « Ray », Jean Sérafin est venu voir les pelleteuses commencer à grignoter les tribunes ouest, la semaine dernière.

« Ce sont les derniers instants du stade et c’est un vrai pincement au cœur », témoigne ce retraité pas vraiment comme les autres. Cet homme de 76 ans a été l’entraîneur de l’OGC Nice de 1982 à 1987 et a vécu « de très beaux moments » dans l’ancien chaudron des Aiglons, et notamment « une montée en première division ».

Inauguré en 1927, le Ray a accueilli le onze niçois jusqu’en 2013 et l’inauguration de l’Allianz riviera, dans la plaine du Var.

Un parc de 3 ha et des équipements sportifs

Soit 86 années de souvenirs gravés dans les tribunes du stade Léo-Lagrange (le nom officiel du stade du Ray). Dont les allées en béton devraient avoir totalement disparu d’ici à la fin mars, à l’ouest comme au sud.

>> A lire aussi : A Nice, le mythique stade du Ray remplacé par un «éco-quartier»

Les engins de chantier font place nette en vue du projet de requalification lancé sur ce site par la mairie. Elle y prévoit notamment la création d’un parc public paysager de 3 ha et d’équipements sportifs (terrain de grand jeu, dojo et plateau sportif).

Les casquettes des tribunes ont été démolies
Les casquettes des tribunes ont été démolies - F. Binacchi / ANP / 20 Minutes

Une sculpture pour « perpétuer la mémoire » du Ray

Un hectare servira à la construction d’un programme privé, par Vinci, de logements et de commerces dont les premiers éléments pourraient être livrés dès la fin 2018.

En attendant, la ville dévoilera ce lundi la maquette de l’œuvre commémorative « Le Ray », qui viendra « perpétuer la mémoire de ce site, cher aux Niçois », dixit la municipalité. Haute de 5 m, cette sculpture a été imaginée comme un « clin d’œil aux sièges rouges et noirs du stade ».