Rennes-Lille : Des Bretons à réaction réussissent à décrocher le nul

FOOTBALL Menés au score, les hommes de Julien Stéphan ont réussi à revenir dans le match grâce à Adrien Hunou

Jérôme Gicquel

— 

Adrien Hunou a été tout proche du doublé en fin de rencontre.
Adrien Hunou a été tout proche du doublé en fin de rencontre. — JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP
  • Tous les deux engagés en Coupe d'Europe cette semaine, les Rennais et les Lillois ont partagé les points ce dimanche après-midi au Roazhon Park (1-1).
  • Proche d’un doublé, l’attaquant rennais Adrien Hunou a répondu à Jonathan Ikoné.
  • Le coach rennais Julien Stéphan a bien apprécié la réaction de ses joueurs au retour des vestiaires.

A défaut d’avoir été brillant, le Stade Rennais a su montrer du répondant. Voilà ce que le coach Julien Stéphan voulait retenir après le match nul de son équipe face à Lille ce dimanche après-midi au Roazhon Park (1-1).

Trois jours seulement après la réception du Celtic Glasgow, les Rennais ont d’abord paru à côté de la plaque en première mi-temps, peut-être encore émoussés physiquement. « Il va falloir entamer nos matchs beaucoup plus tôt à l’avenir. En première, on a rendu trop vite le ballon et on a beaucoup couru, sans réussir à être efficace », a souligné le coach breton. C’est le gardien Edouard Mendy qui a d’abord sauvé la baraque en repoussant les frappes d’Ikoné, de Bamba et d’Araujo.

Le « supersub » Adrien Hunou proche du doublé

Au retour des vestiaires, les Dogues ont concrétisé leur domination avec un but d’Ikoné (46e) à la réception d’un centre d’Osimhen. C’est alors que le vent a tourné et que les Rennais se sont enfin lâchés. « On a commencé à maîtriser la rencontre à partir de la 50e minute avec des enchaînements de qualité », analyse Julien Stéphan.

C’est Adrien Hunou qui a sonné la révolte en reprenant de la tête un centre d’Hamari Traoré (68e). Le « supersub » rennais était même tout proche de s’offrir un doublé en toute fin de rencontre mais le gardien lillois Maignan était décisif sur sa ligne (88e). De quoi laisser quelques regrets à l’entraîneur breton. « On était beaucoup plus proche de gagner ce match que de le perdre », a-t-il ajouté.

Trois gros déplacements à venir

A la sortie des vestiaires, les joueurs rennais voulaient eux aussi retenir la bonne réaction en seconde mi-temps et le bon point pris. « On a montré qu’on avait du caractère et des valeurs collectives », a souligné le milieu de terrain Benjamin Bourigeaud. « C’est le genre de match qui va nous servir pour la suite », a ajouté M’Baye Niang.

La suite s’annonce costaude d’ailleurs pour les Rennais avec une succession de trois déplacements en huit jours. Cela débutera mercredi avec le derby face à Nantes, avant des voyages à l’OM et à la Lazio Rome.