Stade Rennais-Celtic: Trop tendre, Rennes rattrapé par l'expérience écossaise

FOOTBALL Le Stade Rennais a concédé un match nul (1-1) frustrant face au leader du championnat écossais

Camille Allain

— 

A l'image de Clément Grenier, cisaillé par le capitaine Scott Brown, le Stade Rennais a été gêné par le Celtic.
A l'image de Clément Grenier, cisaillé par le capitaine Scott Brown, le Stade Rennais a été gêné par le Celtic. — S. Salom Gomis / AFP
  • Le Stade Rennais a fait match nul (1-1) face au Celtic jeudi soir pour son premier match de Ligue Europa.
  • Niang avait ouvert le score sur penalty en première mi-temps, mais Christie a égalisé en seconde, toujours sur penalty.
  • Les Rennais ont manqué de maîtrise dans un match rugueux au niveau technique assez faible.

De notre correspondant au Roazhon Park

Les Rennais n’ont pas effectué une bonne opération jeudi soir pour leur entrée en Ligue Europa. Tenus en échec par le Celtic (1-1), les Bretons n’ont jamais réussi à poser leur jeu, cédant sur un penalty bêtement concédé par Damien Da Silva en début de seconde période. Le capitaine a terminé la rencontre sur une civière après un contact avec un joueur du Celtic. Sonné, à l’image de son équipe.

Dans deux semaines, le Stade Rennais ira jouer à la Lazio de Rome, qui a perdu à Cluj ce jeudi soir. L’apprentissage de l’Europe s’annonce corsé.

Le Celtic joue à sa main

On avait beaucoup insisté sur l’expérience européenne du Celtic. Jeudi soir, les « Bhoys » n’ont jamais paniqué. Dans le sillage de leur capitaine Scott Brown, qui a annihilé les offensives rennaises au milieu de terrain, les joueurs écossais ne se sont pas précipités. Jamais flamboyant, le Celtic a joué avec ses armes, usant du physique quand il fallait. Seul le jeune Bayo écopera de deux cartons jaunes et sera expulsé après cinq minutes sur le terrain, dans une fin de match rendue brouillonne par un arbitrage hésitant. « C’est un match où l’on voit qu’on est en reconstruction. On a perdu six titulaires cet été et on a besoin de travailler pour trouver des repères collectifs. Ce n’est pas un match maîtrisé », a déclaré Julien Stéphan à l’issue du match.

Jeudi soir, on a senti son équipe tendue. « Ils jouaient très regroupés, on n’a pas su casser cette première ligne. C’était compliqué », concède le défenseur Joris Gnagnon. Entrés timidement dans le match, les hommes de Julien Stéphan ont eu la chance de marquer sur penalty en fin de première période mais ont beaucoup subi en seconde période. « On est déçus, on pensait repartir avec les trois points ce soir », analysait Gnagnon.

Quand le Celtic est revenu au score, on a trop souvent vu les Rennais contester l’arbitrage (parfois à raison) dans ce match engagé mais pas d’un grand niveau technique. « On n’a pas beaucoup de décisions qui vont en notre faveur en ce moment. Mais il faut regarder le match dans son ensemble », a déclaré Julien Stéphan. L’entrée de Romain Del Castillo, à la place d’un Flavien Tait à court de forme sur son aile, a fait du bien, mais n’aura pas suffi à déséquilibrer le bloc écossais. Rennes peut nourrir des regrets.

Niang sort du bois

Invisible en première mi-temps, Niang aura passé son temps à se faire broyer les côtes par la défense centrale écossaise, échangeant régulièrement quelques amabilités avec l’ancien Toulousain Christopher Jullien. Le Sénégalais s’est réveillé à la 36e en débordant son défenseur, provoquant un penalty qu’il a ensuite lui-même transformé. Le reste du temps, l’attaquant rennais aura beaucoup lutté dos au but pour se faire une place. Sans réussir à s’imposer, empêchant son bloc de remonter.

Insuffisant pour le meilleur buteur rennais de la saison dernière. A ses côtés, Raphinha a joué par fulgurance, notamment en première mi-temps, avant de s’éteindre progressivement. Là-aussi, c’est insuffisant.

Gnagnon, c’est solide

Sa mission était claire. Il fallait cadenasser le solide Odsonne Edouard. L’international Espoirs français a eu quelques situations en début de match mais s’est vite éteint face à Joris Gnagnon. Prêté par Séville, le probable nouveau titulaire en défense centrale a livré une prestation solide face aux Ecossais, même s’il a été à deux doigts de concéder un penalty sur une intervention tardive à l’angle de sa surface.

Le Rennais revenu au pays sera sans doute précieux au sein de la charnière centrale bretonne cette saison. L’une des satisfactions de la soirée.