Mercato Stade Rennais : Qui est Raphinha, l’ailier brésilien qui valait plus de 20 millions d’euros ?

FOOTBALL L’ailier de 22 ans s’est engagé pour cinq saisons avec le club breton

Jérôme Gicquel

— 

Entouré du coach Julien Stéphan et du président Olivier Létang, Raphinha a signé un contrat de cinq saisons avec le Stade Rennais.
Entouré du coach Julien Stéphan et du président Olivier Létang, Raphinha a signé un contrat de cinq saisons avec le Stade Rennais. — J. Gicquel / 20 Minutes
  • Raphinha, ailier brésilien de 22 ans, débarque en Bretagne en provenance du Sporting Portugal.
  • Il vient remplacer Ismaïla Sarr parti à Watford en Angleterre.
  • Très technique et doté d’une belle pointe de vitesse, le natif de Porto Alegre a aussi l’habitude de mouiller le maillot.

« Il ira loin, il va faire une carrière incroyable. » L’hommage est signé Ronaldinho. Interrogé l'an dernier dans la presse portugaise, l’ancienne idole du Parc des Princes n’avait pas tari d’éloges sur son compatriote Raphinha, natif comme lui de Porto Alegre dans le sud du Brésil. A écouter Ronnie, le Stade Rennais ne se serait donc pas trompé en déboursant plus de 20 millions d’euros pour recruter l’ailier brésilien du Sporting Portugal.

Un investissement maousse pour le club breton, tout proche du record des 21,3 millions de Severino Lucas en 2000. Mais de l’aveu même du président, il a fallu batailler ferme pour boucler le dossier. « C’était très compliqué, a indiqué ce mardi Olivier Létang devant la presse. Le Sporting ne voulait pas le vendre, avec une clause de cession fixée à 60 millions d’euros, et espérait le garder encore une ou deux saisons. Et il y avait aussi la concurrence d’autres grands clubs européens ».

Le remplaçant de Sarr malgré quelques différences

Très actif en cette fin de mercato avec les arrivées de Joris Gnagnon et de Jonas Martin, le Stade Rennais a donc trouvé un successeur à Ismaïla Sarr, parti pour 30 millions d’euros à Watford. « C’est un joueur polyvalent, qui aime bien la percussion et le dribble, capable de gagner des un contre un et qui est aussi à l’aise devant le but », détaille Julien Stéphan, ravi de ce profil qu’il n’avait plus dans son effectif depuis le départ du jeune sénégalais.

Mais la comparaison s’arrête là estime le coach rennais. « Ce sont deux joueurs différents. Raphinha est peut-être moins puissant dans ces courses, même s’il court beaucoup sur le terrain. Mais sa qualité de première touche est sûrement meilleure. »

« Je me suis demandé s’il n’avait pas trois poumons »

Arrivé en Europe à Guimaraes en 2016 avant de rejoindre le Sporting CP en 2018, Raphinha quitte donc le championnat portugais où il a fait très forte impression. Notamment chez les fans des Leões.

« C’est un joueur qui donne tout pour l’équipe, il mouille vraiment le maillot. Il revient défendre à chaque perte de balle et repart directement à l’offensive quand l’équipe récupère le ballon », assure Alexandre Lourenço, qui anime le compte Twitter @SportingCP_FR_. « Je me suis d’ailleurs déjà demandé s’il n’avait pas trois poumons », ironise-t-il.

Un derby à Brest pour débuter ?

Autre grand fan du Sporting, Kevin Lamildi regrette lui aussi déjà le départ du Brésilien. « C’était l’un des piliers de l’équipe, presque toujours titulaire. J’ai été le voir mi-août contre Braga et il a encore eu beaucoup d’impact dans le jeu et montré de beaux gestes techniques », indique le jeune homme.

Si tout va bien, le joueur brésilien pourrait faire ses débuts avec le maillot Rouge et Noir dans dix jours pour le derby face à Brest. Raphinha ne manquera en tout cas pas de rythme puisqu’il a déjà joué quatre matchs officiels et scoré deux fois depuis le début de la saison avec son ancienne équipe du Sporting.