Wimbledon: Avant de rebondir à Roland, Rafael Nadal a songé à s'arrêter jusqu'à la fin de l'année

TENNIS Rafael Nadal est re-re-revenu sur sa dépression sportive printanière

W.P.

— 

Rafael Nadal à l'entraînement
Rafael Nadal à l'entraînement — Ben Curtis/AP/SIPA

Rafael Nadal en a déjà parlé avant et pendant Roland-Garros, et, sa 12e coupe des mousquetaires en poche il remet ça. L’Espagnol est re-revenu dans une interview à L'Equipe sur son coup de déprime printanier marqué par un début de saison sur terre battue indigne de son hégémonie sur ocre. Et balance cash : « J’aurais pu m’arrêter jusqu’à la fin de l’année. Ou moins. Si j’avais opté pour une pause, c’est sûr, je ne serais pas revenu dès Wimbledon​. Il m’aurait fallu plus de temps. »

L’Espagnol n’aurait donc eu aucun scrupule à zapper Roland-Garros, qui rappelons-le est chaque année sa principale chance de remporter un tournoi du grand chelem. « Au cours des mois précédents, j’avais été débordé, submergé, par mes problèmes physiques. Avec des douleurs plus fortes que celles auxquelles j’avais été habitué. C’était tout simplement devenu trop compliqué de profiter de mon sport. […] J’avais perdu l’énergie et l’envie. » L’envie d’avoir envie.