ASSE-TFC: Et encore un penalty raté! Max-Alain Gradel, le coup de la panne

FOOTBALL Max-Alain Gradel a manqué un (nouveau) penalty qui aurait relancé le TFC à Saint-Etienne. Le symbole de la mauvaise passe traversée par le capitaine toulousain

Nicolas Stival

— 

Stéphane Ruffier repousse sur son poteau le penalty tenté par Max-Alain Gradel, ce dimanche à Saint-Etienne.
Stéphane Ruffier repousse sur son poteau le penalty tenté par Max-Alain Gradel, ce dimanche à Saint-Etienne. — Ph. Desmazes / AFP
  • Le TFC a chuté ce dimanche à Saint-Etienne et reste quinzième de Ligue 1.
  • Max-Alain Gradel a vu le penalty qui aurait pu relancer Toulouse repoussé par le gardien des Verts Stéphane Ruffier.
  • Même s’il est en échec dans cet exercice, le capitaine des Violets entend rester le tireur numéro un de son équipe.

Un quatrième échec – le troisième d’affilée – sur huit penaltys tentés cette saison. A la 77e minute de ce Saint-Etienne – TFC (2-0), Max-Alain Gradel a manqué l’occasion de ramener Toulouse à 2-1. Un poil trop faible, la tentative à ras de terre du capitaine toulousain dans son ancien jardin de Geoffroy-Guichard a été joliment détournée par le gardien Stéphane Ruffier sur son poteau gauche.

« En marquant le penalty, nous aurions pu les faire douter jusqu’au bout », a regretté Alain Casanova, même si l’entraîneur des Violets était surtout remonté contre « le début désastreux » de son équipe (buts du Stéphanois Robert Beric dès les 2e et 10e minutes).

Alors oui, l’ex-Vert (de 2011 à 2015) avait provoqué ce péno comme un grand, en estourbissant de ses dribbles Mathieu Debuchy, l’ancien latéral droit international, qui a fini par le faucher. Mais c’est l’une des rares actions sur laquelle l’Ivoirien de 31 ans, irrésistible lors de la première partie de championnat, s’est mis en valeur.

L’arme fatale s’est enrayée

Longtemps l’arme fatale de Toulouse (dix buts, quatre passes décisives cette saison en L1), Gradel n’a plus marqué depuis deux mois (le 24 février à Caen). Selon le compte Twitter très renseigné Opta Stats, l’ailier gauche a manqué sept penaltys sur les 23 tentés depuis ses débuts en Ligue 1, en 2011. Le pire ratio pour un joueur dans l’élite.

Pas de quoi faire douter l’intéressé : « En ce moment, je ne suis pas très en forme sur les penaltys, ça arrive, a-t-il lâché à chaud, au micro de beIN Sports. Je le cadre, et il y a un bon gardien en face. » Et qu’un coéquipier ne s’avise pas à vouloir prendre le ballon lorsque l’occasion se représentera. « Je ne vais pas lâcher. A chaque penalty, je prendrai mes responsabilités. » Compris ?

La méforme de son capitaine ne devrait pourtant pas empêcher le TFC (sept points d’avance sur le barragiste à quatre journées de la fin) de sauver sa peau dans l’élite. Mais elle remet en perspective ses déclarations faites fin février à RMC Sport. Lorsque Gradel assurait : « Bien sûr, je sais que j’ai le niveau pour jouer que ce soit à Paris ou à Marseille. »