Paris-Roubaix : «C'est une belle récompense de finir sixième» se réjouit Florian Sénéchal, premier Français de la course

CYCLISME Le coureur nordiste a réalisé la plus belle performance de sa carrière dans la course de son cœur

Propos recueillis par Francois Launay

— 

Florian Sénéchal a brillé sur les pavés
Florian Sénéchal a brillé sur les pavés — KRISTOF VAN ACCOM / BELGA / AFP

Sixième et premier Français, Florian Sénéchal  a réalisé sa plus belle performance sur Paris-Roubaix. Le coureur nordiste qui « mange, dort et rêve Paris-Roubaix » dixit sa femme Margaux, était épuisé mais très fier à l’arrivée au Vélodrome où c’est son coéquipier de la Quick-Step Philippe Gilbert qui s'est imposé. Absent du Tour des Flandres la semaine dernière sur choix de son directeur sportif, Sénéchal a pris sa revanche sur les pavés.

Quel est votre sentiment après cette sixième place ?

Je me suis senti fort et c’est une belle récompense de finir sixième. Philippe (Gilbert) gagne, Yves Lampaert fait 3e. C’est super. On a pris notre revanche par rapport au Tour des Flandres. On a entamé la course en essayant de rouler comme on voulait. Je pense qu’il n’y a rien à dire. Maintenant, on va fêter ça.

C’est votre meilleur classement dans cette course que vous affectionnez tant…

Oui. Aujourd’hui, j’ai avant tout travaillé pour l’équipe. Je suis content d’être resté avec Zdenek Stybar (son coéquipier) dans le final. On s’est parlé, on s’est géré. Et j’ai gardé des forces pour le sprint final et pour finir sixième donc c’est super. C’était une course au mental. On a fait un super collectif et on fait une course parfaite

Que représente le fait de finir meilleur Français de la course ?

C’est bien mais ce n’était pas le but final. Je vais encore travailler pour faire mieux.