TFC: «Tout Toulouse était derrière nous»… Les Pitchouns qualifiés pour la finale de la Coupe Gambardella

FOOTBALL Le TFC défiera Saint-Etienne le 27 avril au Stade de France, en finale de la Coupe Gambardella

Nicolas Stival

— 

Moussa Diarra, le capitaine des U19 du TFC, après la qualification pour la finale de la Coupe Gambardella, le 7 avril 2019.
Moussa Diarra, le capitaine des U19 du TFC, après la qualification pour la finale de la Coupe Gambardella, le 7 avril 2019. — N. Stival / 20 Minutes
  • En éliminant Montpellier dimanche aux tirs au but, Toulouse s’est qualifié pour la finale de la Coupe Gambardella, la Coupe de France des moins de 19 ans.
  • Le 27 avril, le TFC rencontrera Saint-Etienne en finale.
  • Des milliers de personnes étaient venues soutenir les Pitchouns, qui donnent une tonalité plus joyeuse à la fin de saison de tout un club.

Un arrêt de Thomas Himeur devant l’exemplaire capitaine montpelliérain Clément Vidal, et le sort en était jeté. Dimanche soir, le gardien du TFC a expédié son équipe en finale de la Coupe Gambardella, au bout d’un match bien plus excitant que ne l’indique le score (0-0, 5-4 aux t.a.b.).

Quatorze ans après le sacre de la génération Dupuis - Pentecôte au détriment de l’OL des Benzema et Ben Arfa, les Pitchouns disputeront la finale de la Coupe de France des moins de 19 ans. Rendez-vous est pris le 27 avril contre Saint-Etienne (tombeur de Bordeaux en demi-finale, 1-0) au Stade de France, en lever de rideau de PSG – Rennes.

Ce dimanche, c’est en baisser de rideau que les coéquipiers de Moussa Diarra ont évolué, après le match de Ligue 1 entre le TFC et Nantes (1-0). Motivées par les ultras des Indians, environ 6.000 personnes ont poussé derrière les petits Violets, massées dans la tribune honneur sud du Stadium. « On ne s’attendait pas à ce qu’il y ait autant de monde, sourit le défenseur et capitaine. Tout Toulouse était derrière nous ! C’était un rêve de jouer au Stadium, mais ce n’est pas un aboutissement. C’était notre petite finale, maintenant, on a les yeux rivés sur la grande. »

« Important pour tout le club »

Les pros – et même le néo-Barcelonais et ancien Violet Jean-Clair Todibo - étaient venus encourager les jeunes lors de leur échauffement. Alain Casanova et le président Olivier Sadran sont allés les féliciter après leur qualification. « C’était important pour tout le club », souligne Diarra.

Et aussi pour ses supporters, pas follement excités par la saison que traverse l’actuel 14e de L1, dont Bafodé Diakité est un pensionnaire régulier. Ce dimanche, comme contre Tours en quart de finale (2-0), le défenseur de 18 ans était redescendu filer un coup de main à sa « bande de potes ».

« J’essaie de montrer ce que les pros attendent. Si je peux transmettre, je transmets. Depuis tout petit, le rêve, c’est d’être professionnel. Mais si on peut gratter quelques trucs au passage, comme la Gambardella. »

Comme Diakité, de nombreux U19 s’entraînent régulièrement avec Casanova, et certains sont même déjà pros (N’Goumou, Koné, Adli, Taoui, Zobo ou encore Goncalves, actuellement blessé).

La tribune honneur sud du Stadium était copieusement garnie.
La tribune honneur sud du Stadium était copieusement garnie. - N. Stival / 20 Minutes

« La formation travaille très, très bien, insiste Jean-Christophe Debu, l’entraîneur de cette génération née en 2000 ou 2001. Cette qualification, c’est énorme pour les petits, c’est mérité. Je suis fier d’eux. En finale, on va jouer Saint-Etienne, deuxième du championnat [poule D]. Ils nous ont battus 4-1 là-bas après le nul chez nous [1-1]. Mais on n’avait pas la même équipe. On n’a rien à leur envier. »

Une « mission » en finale

Après tout, Montpellier, leader de cette même poule D du championnat U19 et récent huitième de finaliste de la Youth League (la Ligue des champions jeune, éliminé par Chelsea), était bien venu écraser le TFC (1-5) début décembre. Avant de se casser les dents ce dimanche… « Maintenant, on a une mission, assène Moussa Diarra. On doit battre Saint-Etienne. »