TFC-PSG: «Ils peuvent dire merci à Alphonse»… Le taulier Areola a écœuré les Toulousains

FOOTBALL Auteur de deux parades décisives face au TFC, le gardien du PSG Alphonse Areola a été le grand homme d’un pauvre match, avec Kylian Mbappé. Le vrai numéro 1 parisien, c’est lui

Nicolas Stival
Alphonse Areola, le gardien du PSG, dimanche soir à Toulouse.
Alphonse Areola, le gardien du PSG, dimanche soir à Toulouse. — P. Pavani / AFP
  • Auteur de deux superbes arrêts, Alphonse Areola a joué un grand rôle dans le pénible succès du PSG à Toulouse, dimanche soir.
  • Le gardien international français semble désormais être le vrai numéro 1 dans les buts parisiens, devant la légende Gianluigi Buffon.

Christopher Jullien connaît bien Alphonse Areola. Le défenseur du TFC faisait partie du groupe des Bleuets champions du monde U20 en 2013, dont le gardien du PSG était l’un des cadres avec les Pogba, Umtiti et Thauvin. Tard dimanche soir, le grand arrière central ne pouvait que s’incliner devant la performance de son collègue, décisif dans la petite victoire parisienne à Toulouse (0-1).

« On a deux occasions franches, ma tête et celle de Yaya [Sanogo]. Ils peuvent dire merci à Alphonse ce soir. » C’est d’ailleurs ce qu’avait fait Thomas Tuchel quelques minutes plus tôt, en salle de presse. « Sur certains matchs, on a besoin d’un Alphonse comme ce soir pour nous aider », avait lâché l’entraîneur allemand, jusqu’à présent partisan du turn-over entre le « jeune » Areola (26 ans) et le vétéran Gianluigi Buffon (41 ans).


Si Mbappé a concrétisé la supériorité parisienne à un quart d’heure de la fin, c’est le portier formé au club qui avait auparavant maintenu son équipe à flot. D’abord grâce à une étonnante parade réflexe devant Jullien (37e) puis avec un splendide sauvetage du pied, seul face à Sanogo (52e). « Deux arrêts miraculeux », selon Alain Casanova, ancien gardien chevronné bien avant d’enfiler le costume d’entraîneur du TFC.

Il devrait enchaîner contre Nantes

D’après L’Equipe, l’international français (deux sélections) sera de nouveau titulaire mercredi en demi-finale de Coupe de France, contre Nantes. Le match le plus important de la semaine pour les Parisiens, même si une victoire contre Strasbourg peut leur offrir dès dimanche un huitième titre de champion, si Lille ne gagne pas un peu plus tôt à Reims.

Pas d’alternance donc cette fois avec Buffon, qui s’était raté lors du rendez-vous crucial en huitièmes de finale retour de Ligue des champions, face à Manchester United (1-3). La légende italienne n’a toujours pas prolongé son contrat, qui expire en juin. Aujourd’hui, pas de doute : lié au club jusqu’en 2023, Areola est le vrai taulier dans les buts du PSG.