FC Nantes-LOSC: Un Lille renversant et bourré d'orgueil... «Une victoire pas anodine», pour Lopez

FOOTBALL Le LOSC, mené 2-0 ce dimanche à la Beaujoire, a finalement gagné (2-3) contre les Canaris

David Phelippeau
— 
Pépé a égalisé à la 68e sur penalty.
Pépé a égalisé à la 68e sur penalty. — Sebastien SALOM-GOMIS / AFP

Si en plus, ce Lille renverse des situations complètement défavorables… Ce dimanche, à la Beaujoire, Lille a perdu pied puis relevé la tête de manière très spectaculaire pour s’imposer (2-3) à Nantes. Un scénario renversant qui en dit long sur la qualité mentale le dauphin du PSG, qui conserve 4 points d’avance sur Lyon. « Venir gagner avec un tel scénario, ça peut nous faire gagner encore plus de confiance », avoue le coach Christophe Galtier, qui n’aurait sans doute pas craché sur davantage de maîtrise défensive surtout en début de seconde période.



Menés 2-0 à la 56e, les Dogues ne se sont pas affolés. « On est restés calmes même après le deuxième but, raconte José Fonte. Il nous restait du temps, j’ai dit aux joueurs de rester calmes. Et là, on a montré qu’on avait du caractère. » A la 62e, « le vent de la révolte », selon Galtier, a commencé à souffler. Un tourbillon offensif qui a ravagé la soudaine pâle défense nantaise pendant 7 minutes.

Un laps de temps suffisant pour inscrire 3 buts par Leao (62e), Pépé (68e) sur penalty et enfin Bamba (69e). « Notre secteur offensif s’est mis en action, analyse le coach du LOSC. Même à 2-0, je sentais ce groupe capable de revenir. Cette révolte a été lancée par les cadres de l’équipe et ça, c’est une bonne chose. Ils sont montés à la charge, ont mis beaucoup plus d’intensité, beaucoup plus d’animation et on a eu le bonheur d’égaliser assez rapidement et d’enchaîner nos trois buts. »

« Il va falloir aller nous chercher… »

A Lille, puisque quasiment aucun joueur ne parle (seul Fonte s’est exprimé) après les rencontres, c’est le président qui occupe l’espace médiatique. « A 2-0, on ne s’est pas posés de questions, on est allés chercher le match, se réjouit Gérard Lopez. L’état d’esprit me fait plaisir, il n’y a pas eu de panique. » Les Lillois ne doivent pas oublier néanmoins qu’ils sont passés tout près du 3-0 sur une demi-volée de Pallois, qui a frôlé le poteau de Maignan (61e). Et là, à 3-0, la rébellion nordiste n’aurait sans doute pas existé.

En attendant, avec ce succès à l’orgueil, Lille maintient son écart avec l’Olympique Lyonnais, soit 4 points d’avance. « Une avance toujours pas significative », estime à juste titre Christophe Galtier. « Comme d’habitude, il va falloir venir nous chercher, lance Gérard Lopez à l’OL en guise de défi. On a envie de garder cette place, mais si on finit 2e ou 3e, on le fêtera quand même. On est hyper heureux d’être là où on est en ce moment. C’est une sensation agréable et c’est le genre de victoire aujourd’hui [ce dimanche] qui n’est pas anodine. » Et qui pourrait compter sur le plan de la confiance surtout avant un déplacement à Reims (6e) et la réception de… Paris.