VIDEO. Montpellier: Les basketteuses du BLMA filent en finale de la Coupe d’Europe sur un carton

EUROCOUPE Lattes-Montpellier a mené de bout en bout et compté jusqu’à 38 points d’avance en début de quatrième quart-temps contre les Espagnoles de l'UNI Girona. Elle sera opposée à Orenbourg en finale

Jerome Diesnis

— 

Ornella Bankole et le BLMA ont encore livré une performance majuscule pour se qualifier en finale de l'Eurocoupe (archives)
Ornella Bankole et le BLMA ont encore livré une performance majuscule pour se qualifier en finale de l'Eurocoupe (archives) — Jérôme Diesnis / Agence Maxele Presse
  • Le BLMA a confirmé son succès du match aller (66-69) en s’imposant de près de 30 points contre les Espagnoles de l’UNI Girona (98-69).
  • Elles ont signé une démonstration collective avec cinq joueuses entre 13 et 19 points et un banc encore plus performant offensivement que les titulaires.
  • Le BLMA rencontrera les Russes de Nadezhda Orenbourg en finale, en match allers et retours.

Elles n’ont rien gâché. Déjà vainqueur à l’aller en Espagne (66-69), les basketteuses du BLMA ont validé leur billet pour la finale en écrasant l’UNI Girona au match retour au palais des sports de Lattes. Un succès de près de 30 points ( 98-69) marqué par une adresse diabolique à 72% de réussite à 2 points (contre 39% aux Espagnoles) et près d’un panier sur deux inscrit sur les tentatives à trois points (48%).

Les Héraultaises ont dominé de la tête et des épaules cette rencontre. Dès la 28e minutes, alles avaient franchi la barre des 30 points d’avance (65-34) avant la porter à 38 points (86-38, 32e), puis de gérer tranquillement la fin de rencontre. Elles sont cinq filles à avoir inscrit entre treize et dix-neuf points, signe de leur profondeur de banc impressionnante. 51 points ont d’ailleurs été inscrits par les filles sur le banc au départ de la rencontre (contre neuf aux Catalanes). Ornella Bankole 19 points en 26 minutes) termine meilleure marqueuse et MVP de cette rencontre.

Finale sur deux matchs contre des Russes, retour dans l’Hérault

Après Aix-en-Provence (2003), Villeneuve d’Ascq (2015) et  Bourges (2016), Lattes-Montpelier va tenter de devenir le quatrième club français à remporter l’Eurocoupe féminine. C’est en revanche la première finale des doubles championnes de France (2014 et 2016).

Elles rencontreront en finale les Russes de Nadezhda Orenbourg, double vainqueur en demi-finales des Italiennes de Schio. La finale aller aura lieu mercredi en Russie, le retour le mercredi 10 avril dans un palais des sports de Lattes qui sera très certainement de nouveau à guichets fermés.