FC Nantes: La Brigade Loire demande le départ de Kita «dans les meilleurs délais»

FOOTBALL Après l'abandon du projet de nouveau stade de Waldemar Kita

David Phelippeau

— 

La tribune Loire.
La tribune Loire. — SALOM-GOMIS SEBASTIEN/SIPA

La Brigade Loire jubile. Après l’annonce par la maire de Nantes Johanna Rolland de l’abandon du nouveau stade — projet porté par le président du FCN Waldemar Kita — l’association de supporters évoque « une victoire du bon sens, une victoire pour l’Histoire du FC Nantes et une victoire pour l’avenir du club ».

La Brigade Loire, farouchement opposée au projet, estime que ce dernier « fut dans son ensemble un échec cuisant ». Le communiqué de la BL est peu amène avec les acteurs principaux du dossier : « Nantes Métropole et le FC Nantes, persuadés de répondre aux attentes du grand public, ont fait preuve tout au long de ce projet d’un amateurisme et d’un manque de transparence qui n’ont eu d’égal que leur mépris vis-à-vis de l’opposition. »

Johanna Rolland critiquée

La maire de Nantes en prend pour son grade : « La gestion du dossier par Johanna Rolland et Nantes Métropole sont grandement responsables de ce fiasco. En choisissant de ne consulter aucune des parties impactées avant le lancement du projet, en refusant d’impliquer véritablement riverains et supporters dans le processus décisionnel, en ignorant les avertissements de la société civile nantaise, Johanna Rolland et sa majorité ont donné naissance à un projet hors-sol, démesuré et dangereux. »

Le président nantais n’est évidemment pas épargné : « En cédant une parcelle de terrain publique à la holding Flava Groupe, Johanna Rolland s’apprêtait non pas à lutter
contre le "foot business", mais à ouvrir grand les portes aux pratiques sociales et fiscales douteuses de la famille Kita. Et ce malgré les nombreuses alertes, dont la citation de Waldemar Kita dans les Panama Papers (2016) ou dans les Football Leaks (2018). » Le communiqué explique que « […] que Johanna Rolland accepte l’évidence après des années de mise en garde : Waldemar Kita ne serait pas l’homme de confiance vanté par la majorité métropolitaine et sa gestion du FC Nantes porte gravement atteinte à notre club ».

« Waldemar Kita doit désormais quitter le FC Nantes », selon la BL

Enfin, l’association de fans nantais estime que « la fin du projet de nouveau stade est aussi et surtout un véritable constat d’échec pour Waldemar Kita, qui a démontré
une fois encore son incapacité à assurer le développement et la pérennité du FC Nantes ». Avant de conclure : «Waldemar Kita doit désormais quitter le FC Nantes dans les meilleurs délais. Et ainsi permettre sa reconstruction dans un climat apaisé. »