Nantes: Johanna Rolland met un terme au projet de nouveau stade privé du FCN

FOOTBALL La présidente de Nantes métropole revient sur sa décision, compte tenu de l'enquête visant Waldemar Kita

F.B.

— 

Image de synthèse du nouveau stade du FCN, ici avec le toit fermé.
Image de synthèse du nouveau stade du FCN, ici avec le toit fermé. — HKS/ATSP

Coup de tonnerre ! Six jours après l’ouverture d’une enquête préliminaire du parquet national financier (PNF) concernant la situation fiscale de Waldemar Kita, la présidente de Nantes Métropole, Johanna Rolland, annonce ce lundi qu’elle met un terme au processus de vente d’une parcelle voisine de l’actuel stade de la Beaujoire pour y construire le futur stade du FC Nantes. En clair : le projet de nouveau stade privé porté par le président du FCN est enterré.

« Sans préjuger évidemment des suites de cette enquête, il est clair que le projet ne pourra, en tout état de cause, pas se dérouler dans les délais envisagés, ni dans un climat serein, quelles qu’en soient les conclusions », annonce la présidente de Nantes Métropole dans un communiqué.

La question du nouveau stade reste posée

« La question d’un stade durablement à la hauteur de la 6e ville de France et de son club reste posée à moyen terme », affirme Johanna Rolland. La maire PS de Nantes dit aussi que la métropole « demeure ouverte à ce que son club, le FCN, puisse le jour venu porter le projet de développement d’une enceinte à la hauteur de son histoire et de son ambition ». Elle rappelle toutefois que le principe « pas d’argent public pour un stade neuf ou rénové à destination du foot business » reste « intangible ».

Nantes métropole précise qu’elle reste propriétaire du stade de la Beaujoire et « conduira les travaux d’entretien et d’amélioration tels qu’ils étaient initialement prévus, ainsi que ceux permettant l’accueil de la Coupe du Monde de rugby en 2023 ».

Une aubaine pour Johanna Rolland

Le projet de nouveau stade privé du FCN suscitait de vives critiques, tant du point de vue des supporters que des riverains. Le choix de la métropole de sauvegarder le stade de la Beaujoire tout en bâtissant une nouvelle enceinte juste à côté avait fait grandir la controverse en novembre. Pour de nombreux observateurs, l’enquête préliminaire du PNF visant Waldemar Kita apparaît donc aujoud’hui comme une aubaine permettant à Johanna Rolland de solder cet encombrant dossier avant les élections municipales 2020.

Pour rappel, Waldemar Kita souhaitait bâtir une enceinte privée de 40.000 places pour son club. La construction était estimée à 200 millions d’euros. Elle aurait été financée exclusivement par des fonds privés, principalement ceux de Waldemar Kita et du club.