OM: Marseille va mieux mais Florian Thauvin fait le boiteux... Il explique sa célébration improbable

FOOTBALL L'OM s'offre un bol d'air en battant Amiens (2-0). Pour célébrer son premier but en 2019, Florian Thauvin a dégainé une célébration très drôle... qui a fait très peur à Jacques-Henri Eyraud

Au stade Vélodrome, Jean Saint-Marc

— 

Balotelli et Thauvin en plein fou rire après un but de l'Italien au Vélodrome, le 16 février 2019, face à Amiens.
Balotelli et Thauvin en plein fou rire après un but de l'Italien au Vélodrome, le 16 février 2019, face à Amiens. — C. Simon / AFP
  • Florian Thauvin a inscrit son quatorzième but de la saison face à Amiens, ce samedi, au Vélodrome. Grâce à cette victoire 2-0, l'OM remonte provisoirement à la quatrième place de Ligue 1.
  • L'attaquant marseillais s'est offert une drôle de célébration, reproduite par Mario Balotelli, également buteur, ce samedi. Thauvin a expliqué ce geste étonnant. 

Quand on l’a vu s’approcher de la caméra et ralentir le pas, on s’est dit qu’on était bon pour un énième « dab » au ralenti. Erreur. Florian Thauvin a innové, ce samedi après-midi, pour célébrer son 14e but de la saison. Il s’est mis à boiter, à mimer la démarche d’un vieil homme et/ou d’un type perclus de crampes dans l’arrière de la cuisse. En présidentielle, Jacques-Henri Eyraud a eu un coup de panique. On l'a vu très soucieux pendant dix secondes.

Mais Thauvin s'est remis à galoper. Et il a récidivé six minutes plus tard, quand Mario Balotelli a doublé la mise, assurant une jolie victoire face à Amiens (2-0). Une victoire qui permet à l’OM de remonter à la quatrième place de Ligue 1, avec six points de débours sur l’OL. Pour fêter ça, les deux gars, bras dessus bras dessous, ont rejoué la scène des copains octogénaires qui vont acheter leur boîte de cachous Lajaunie à la pharmacie.

On a eu notre explication quand Thauvin s’est pointé en zone mixte, avec son brushing impeccable et son sourire ultra-bright :

On est rentrés en bus de Dijon, donc on a eu le temps de discuter, de rigoler ! On a vu sur Instagram la vidéo d’un joueur qui célèbre un penalty comme ça. Ça nous a tous fait rire dans le bus. On a dit qu’on le ferait si on marquait ! C’est pas du tout pour faire croire à l’adversaire qu’on est blessé, c’est vraiment un délire entre nous. »

La vidéo tourne aussi sur Twitter. Selon l'AFP, la scène originelle s'est jouée à Dar-es-Salaam, en demi-finale de la Coupe de Tanzanie. Sven Yidah, joueur des Kariobangi Sharks, a fait semblant de se blesser aux adducteurs juste après avoir transformé un tir au but contre le Mbao FC, il a fait mine de boiter avant de repartir en marchant normalement, un grand sourire barrant son visage. La feinte a porté bonheur à son équipe, vainqueur 6-5 de la séance, avant de remporter aussi la finale contre Bandari FC (1-0).

 

Mais revenons-en à l’OM. On ne va pas vous faire le coup du « groupe qui vit bien » mais, de fait, cette petite fiesta prouve que Balotelli s’est déjà intégré à l’OM. « Ça fait un moment qu’on est potes, depuis cet été, en fait, nous a confié Thauvin, qui s’est affiché sur les réseaux sociaux avec Balotelli, le week-end dernier. J’attendais qu’il arrive à l’OM et aujourd’hui on est contents tous les deux. »

Balotelli parti pour rester cet été ?

Assez contents pour que Thauvin incite Balotelli à prolonger son contrat, qui expire en juin ? C’est encore loin : « Très honnêtement, on n’en a pas parlé, a conclu Thauvin. Ce n’est pas de mon ressort, mais il a l’air de se sentir bien ici ! » Déjà adopté par le Vélodrome, Balotelli a fait un match plein. Même si sa célébration s’est avérée prémonitoire : perclus de crampes, il a dû abandonner ses coéquipiers à la 71e.

Ah oui. Un dernier mot avant de vous laisser. On voit venir les rageux qui pesteront dans les commentaires face à ces journalistes sportifs qui décrivent plus les célébrations que les buts. Pour vous, mes amis :

  • Thauvin, 20e : la spéciale ou presque. Une interception de Kamara dans les pieds du latéral Amiénois. Le relais, d’une magnifique talonnade, de Balotelli vers Lopez, qui décale Thauvin. FloTov accélère, arme et croise. Petit filet opposé.
  • Balotelli, 25e : Un long coup franc de Mandanda bazardé devant, dans le paquet. Plus précisément sur la tête d’Ocampos, qui s’arrache pour le dévier. Balotelli, dos au but, se joue de Krafth pour contrôler, se retourner et armer. Une frappe de colosse. Le geste parfait d’un avant-centre rodé.