Morbihan : un arbitre frappé par un joueur en amateur, la gendarmerie intervient

Football Le match a été interrompu et l’auteur du coup de poing pourrait faire l’objet de poursuites judiciaires

M.P.

— 

L'arbitre a reçu un coup de poing de la part d'un joueur, après avoir sifflé un coup franc.
L'arbitre a reçu un coup de poing de la part d'un joueur, après avoir sifflé un coup franc. — GIUSEPPE CACACE / AFP

La vie d’arbitre n’est décidément pas de tout repos, chez les professionnels comme au plus bas niveau amateur. À Quéven, dans le Morbihan, le match de 2e division de district entre les locaux du FC Kerzec et l’Essor de Port-Louis a ainsi dégénéré, dimanche, rapporte France Bleu Breizh Izel.

Arbitre, une mission de service public

On jouait la 40e minute lorsque l’arbitre a sifflé un banal coup franc en faveur des visiteurs, qui menaient 2 à 0. Fureur d’un joueur de Quéven, qui lui a alors asséné un coup de poing au visage, le blessant légèrement.

Le match a aussitôt été interrompu et la gendarmerie de Pont-Scorff appelée sur place. Depuis 2006, la loi assimile en effet la fonction d’arbitre à une mission de service public. L’homme en noir doit donc être protégé à ce titre.

Selon Ouest-France, l’auteur du coup, qui s’est excusé, doit être entendu par les gendarmes et pourrait faire l’objet de poursuites judiciaires. Quant à l’arbitre, celui-ci devrait porter plainte, comme le lui a conseillé la gendarmerie.