FC Nantes: «Chantage», «gens incorrects»... Halilhodzic ne digère toujours pas l'épisode Sala

FOOTBALL A la suite de la défaite (1-0) du FCN à Angers ce dimanche, l'entraîneur nantais a encore fait part de ses états d'âme après le départ houleux de Sala à Cardiff...

David Phelippeau

— 

Vahid Halilhodzic.
Vahid Halilhodzic. — PASCAL GUYOT / AFP

Pour coach Vahid, la page n’est pas tournée et sa rancune est tenace. L’entraîneur nantais n’a toujours pas digéré non seulement le départ de son meilleur buteur Emiliano Sala (qui a signé à Cardiff City), mais surtout le fait que le joueur soit allé au Pays de Galles lundi dernier sans que ni le joueur, ni la direction ne le préviennent.

Ce dimanche, après le revers (1-0) à Angers, le technicien franco-bosnien est revenu sur cet épisode. Comme il l’avait déjà affirmé en conférence de presse vendredi, coach Vahid a martelé que dans un autre club que Nantes, il serait parti. « J’ai passé une nuit où j’ai beaucoup réfléchi. Si j’étais dans un autre club, je ne serais plus là. C’est clair, net et sincère de ma part. J’ai une dette vis-à-vis du FCN que j’aime beaucoup. Nantes et les joueurs ont besoin de Vahid et Vahid a besoin de ce groupe. »

Du « chantage » ? Mais de qui ?

Le coach nantais - pourtant prévenu par le président Kita lors de sa signature au FCN qu’une vente de Sala, Diego Carlos ou Lucas Lima était indispensable économiquement lors de ce mercato d’hiver - estime « que des gens ont été incorrects ». Sans doute vise-t-il la direction (le président Kita et Franck, son fils), mais il ne citera personne. Puis, il conclut (un poil parano) : « Je ne sais pas ce qu’il se passe derrière mon dos. Certains font même du chantage… Il y a beaucoup de choses qui ne vont pas et je suis triste, très triste. » « Mais qui fait du chantage ? », interroge un confrère. « Merci, bonne soirée… », répond Halilhodzic en quittant la salle de presse d’Angers.