Ligue 1: Qui pour battre le PSG? Combien de temps va tenir Garcia?... Les 9 questions qu'on se pose pour 2019

FOOTBALL La trêve, c'est bientôt. Mais, comme on a toujours un coup d'avance, on a essayé de deviner ce qu'il pourrait se passer en Ligue 1 au-delà...

W.P., J.L avec G.F

— 

Petite vision de 2019 (spoiler)
Petite vision de 2019 (spoiler) — AFP (montage WP)
  • La Ligue 1 va terminer 2018 sur un multiplex attendu samedi.
  • Si le PSG est quasiment assuré de terminer champion, d'autres questions vont rythmer la deuxième partie de saison.

Winter is coming, la trêve aussi. Alors que la Ligue 1 s’apprête à faire ses adieux à 2018 en multiplex, à 20 Minutes on a décidé de voir plus loin, en l’occurrence en 2019. Il va sans dire qu’on a de grands projets pour notre beau championnat dans les mois suivants. Certains ne plairont pas à tous, mais on assume.

De la première défaite du PSG en L1 à la relégation de l’ASM en passant par la suprématie de Pep Génésio, petit listing des questions qu’on se pose pour 2019 avant de trinquer à la nouvelle année dans dix jours.

Contre qui va le PSG va perdre son premier match de la saison ?

Paris survole le championnat de France de la tête et des cuissots depuis l’arrivée des Qataris – excepté les comètes montpelliéraine en 2011 et monégasque de 2017-, mais il n’a jamais réussi à terminer une saison invaincu. Si les hommes de Tuchel ont survécu aux loups et au froid en Alsace, on peut parier, qu’entre la Ligue des champions et la valse des matchs en retard à rattraper, il y aura bien un moment où le soleil chopera enfin son rendez-vous avec la lune, entre un PSG peu concerné et un adversaire gonflé à la prote. Nos grosses cotes pour cette saison :

>> Un Lyon bien chaud au Parc OL le 3 février, avec Antho Lopes qui offre le tibia de Neymar au Virage Nord après une sortie « virile mais maîtrisée » aux yeux de l’arbitre et de la VAR (50 % de probabilité).

>> Un Hatem bouillant comme un Jack Lang sortant d’une cabine à UV le 26 janvier, auteur de deux slaloms d’anthologie pour aider Rennes à ramener sa victoire annuelle du Parc des Princes (15 % de probabilité).

>> Un Pontivy en Coupe de France… Non on déconne.

A quel jour du mercato Pépé va-t-il être vendu ?

Le génial gaucher ivoirien, meilleur buteur de championnat a égalité avec Sala (pas l’Egyptien, l’autre) et un petit jeune du PSG pas trop connu (Kylian quelque chose), est capable de porter son équipe jusqu’à la Ligue des champions, si la police n’agit pas rapidement. Mais, après avoir laissé son joueur refuser l’OL malgré un beau lingot d’or en échange (30 millions d’euros) l’été dernier, Gérard Lopez risque bien d’être moins conciliant quand Manchester United posera 70 briques sur la table le 28 janvier. Adieu veaux, vaches, cochons et podium pour ce pauvre Christophe Galthié.

Les Twittos lyonnais vont-ils enfin s’incliner devant la grandeur de Pep Génésio ?

Ils s’appellent Serious Charly, Eddy fleck, ou Raymond Jacquet, et ils crachent tous les jours sur la glorieuse institution FC EBIDTDA ainsi que son illustre entraîneur Bruno Genesio. Grandement contrariés par la qualification de leur équipe en 8e de finale de la Ligue des champions dans un 3-4-1-2 d’inspiration Guardiolesque qui a su sublimer les ratés de Traoré devant et la vitesse discutable de Marcelo derrière, ils n’ont même pas pu se refaire la cerise avec une petite élimination honteuse en Coupe de la Ligue avant les fêtes. Et s’ils finissaient par s’avouer vaincus après le triptyque de l’apocalypse qui s’annonce au printemps ?

Victoire contre le PSG >> Elimination du Barça avec un triplé de Corneto au Camp Nou >> Prolongation à vie de Bruno dans la foulée.

Combien de temps avant la rumeur « Hatem va rejoindre Messi au Barça pour former la H & M » ?

Ben Arfa mis du temps à chauffer la machine après un an à compter les mouettes, mais les chanceux qui ont visité le Rohazon Park dernièrement peuvent en témoigner : l’ancien Parisien a retrouvé ce sens de l’accélération qui vous fait payer votre place 30 euros juste pour admirer trois slaloms de l’artiste les bons jours. Si Hatem arrive à ajouter quelques buts aux dribbles frissons et que Rennes acquiert un poil de régularité, on fait confiance à la hype médiatique pour prendre le relais et réclamer son départ pour un club à la hauteur de son talent.

En mai 2016, L’Equipe avait annoncé son transfert pour Barcelone comme quasi acté pour jouer les doublures de la MCN. Et si on remettait ça pour avril, quand Dembélé aura été licencié après avoir oublié de se pointer à la fête d’anniversaire organisée par Leo Messi ?

Quand McCourt va-t-il virer Rudi Garcia ?

Les temps sont durs à l’OM. Une campagne européenne qui suscite la pitié dans un groupe où figuraient certes de vraies équipes comme la Lazio et Francfort mais aussi l’Apollon Tournesol, une élimination en Coupe de la Ligue contre l’équipe B de Strasbourg, un début de Ligue 1 moyen… Ça commence à faire beaucoup pour Rudi Garcia, dont on ne se demande plus s’il va partir mais quand. Notre sixième sens nous fait croire que ça pourrait arriver très tôt en 2019. L’enchaînement élimination sur la pelouse d’Andrézieux (Nationale 2) en Coupe de France puis défaite face à Monaco sur un but du fraîchement arrivé Michy Basthuayi sera fatal à un Roudi déjà très affaibli.

L’ASM peut-elle vraiment descendre en Ligue 2 ?

Rien ne va plus à l’ASM : l’infirmerie ne se dépeuple pas – à ce jour, Monaco compte neuf blessés dont Subasic et Sidibé – et Thierry Henry n’arrive pas à motiver une bande de jeunes dont il s’obstine à refaire l’éducation (cf. la conférence d’avant-match face à Dortmund, quand Badiashile se fait remonter les bretelles pour n’avoir pas rangé sa chaise).

Côté transferts, si les rumeurs sur d’éventuelles arrivées se multiplient, l’avarice des dirigeants monégasque risque d’empêcher l’arrivée de tout renfort de poids sur le rocher. On imagine la suite : les résultats négatifs persistent, l’ASM collectionne les défaites et est reléguée après une énième raclée face au PSG fraîchement qualifié pour les demies de la Ligue des champions. Et dire qu’il y a deux ans, Monaco était plus fort que Paris…

Quelle équipe surprise sur le podium de Ligue 1 ?

Partant du principe que Marseille échouera à nouveau hors podium et Monaco dans les abysses du classement, on sous-entend que la troisième place qualificative pour la Ligue des champions reviendra à un outsider de Ligain, probablement Sainté ou Montpellier (Lille va couler après la perte de Pépé, voir plus haut). Seule équipe (avec Caen) à réussir à jouer même les week-ends de révolution jaune, Saint-Etienne va terminer deuxième du championnat avec cinq matchs de plus que le MHSC qui n’aura pas l’occasion de rattraper son retard suite à la décision de la LFP de mettre un terme à la saison 2018-2019 à la mi-juin après avoir échoué à replanifier tous les matchs reportés.

Quelle sera la recrue WTF de l’hiver ?

José Mourinho, évidemment. Appelé après une fin de mandat cataclysmique de Rudi Garcia, Frank McCourt décide de sortir le chéquier pour le Portugais, qui posera le décor dès sa première conférence de presse en fixant l’assistance et en mimant les chiffres deux et un avec ses doigts. « José, deux Ligues des champions, OM une seule. Respect. » Le Special One remontera l’OM au pied du podium en bâtissant son équipe autour de Valère Germain et réussira à battre le PSG après s’être embrouillé avec Thomas Tuchel par presse interposée.

Balotelli va-t-il enfin se bouger et marquer des buts ?

Au vu de sa première partie de saison, peut-on encore dire que Mario Balotelli est un attaquant de poids de l’OGC Nice – ailleurs que sur la balance où il a brillé grâce à ses excès estivaux ? L’Italien n’a toujours pas planté la moindre cacahuète en Ligue 1 et s’il se lâche autant sur le foie gras qu’il n’a enchaîné les « barbeuks » en juillet, son cas risque de ne pas s’améliorer. C’est à se demander si Super Mario n’a pas déjà atteint le point de non-retour au Gym.

Son dialogue avec Vieira dans Intérieur Sport, où il fait part de ses envies d’ailleurs en se payant ses coéquipiers n’arrange pas son cas, et on a du mal à voir comment le collectif niçois pourrait bien se saigner pour faire marquer un éternel rebelle qui les regarde de haut. Balo devra donc se démerder tout seul. Remarquez, c’est pas comme si ça changeait grand-chose à son style de jeu habituel.