L'ambiance devrait être à peine plus chaude que lors d'OM-Francfort, à huis clos.
L'ambiance devrait être à peine plus chaude que lors d'OM-Francfort, à huis clos. — C. Paris / AP / SIPA

FOOTBALL

OM: «Vous ne méritez pas notre soutien»... Le Vélodrome sonnera creux pour Marseille-Limassol

L’OM attend à peine 10.000 spectateurs pour un match « pour du beurre » face à l’Apollon Limassol, ce jeudi soir, au Vélodrome…

  • L’ambiance risque d’être tendue pour OM-Apollon Limmassol, ce jeudi, dans un contexte de crise.
  • Les groupes de supporters ne boycottent pas la rencontre… Mais les fans sont fâchés après une campagne européenne complètement ratée.

Du crachin, neuf petits degrés : la soirée s’annonce tristounette, ce jeudi, à Marseille. Environ 10.000 courageux se réuniront, malgré tout, dans les travées d’un Vélodrome à huis clos partiel, pour un match sans enjeu. L'OM reçoit l'Apollon Limassol avec pour seul objectif celui de « sauver l’honneur ». Comprendre : gagner son premier match européen de la saison et éviter une infamante dernière place du groupe H.

« C’est une question de fierté, si jamais on passe à la trappe avec un seul point, c’est inadmissible pour un finaliste de la saison dernière », harangue le jeune Maxime Lopez, qui a conscience que « ce ne sera pas la même ambiance que l’an dernier. » C’est le moins que l’on puisse dire. Les deux virages seront fermés (sanction de l’UEFA) et le service billetterie de l’OM redoute la pire affluence de la saison - il se murmure même que le seuil des 10.000 billets vendus pourrait ne pas être franchi.

« Manque de respect total »

Les South Winners seront présents et encourageront l’OM, mais c’est « pour l’amour du maillot que vous portez sur le dos », estiment les leaders du groupe du virage sud, qui lancent aux joueurs marseillais : « Vous ne nous méritez pas ! » Les Winners sont en plus ronchons d’être replacés en Jean-Bouin haut, et non en Ganay : « Ça gêne les officiels de nous voir en face, apparemment », peste le groupe « chaotique », qui dénonce un « manque de respect total. »

En dehors des noyaux durs des groupes de supporters, de nombreux « fadas » marseillais ont prévu de sécher la soirée. Comme Thomas, par exemple, qui n’a pourtant pas loupé un seul match à domicile la saison dernière :

Si c’était gratuit, je serais venu ! Mais là, payer 10 euros pour un match bidon avec l’équipe C contre Limassol… C’est du foutage de gueule. Offrir le match aux abonnés, c’était la moindre des choses pour s’excuser après cette campagne européenne honteuse. »

Pour le contingent de Français qui évolue à l’Apollon Limassol, ce dernier match au Vélodrome a un arrière-goût de déception… Les cinq tricolores de l’équipe chypriote se faisaient une joie de découvrir l’enceinte mythique… « Bon, on se dit que c’est déjà pas mal de jouer devant nos proches, moi ma famille va descendre de Paris, ce n’est pas tous les jours qu’ils me voient jouer », sourit Kévin Bru, qui prévoit une « toute petite ambiance. » « Quand tu joues contre le finaliste de la précédente édition, tu t’attends à autre chose, à un autre niveau », lâche le milieu de terrain, qui estime pourtant que « Marseille va redresser la barre d’ici la fin de saison ! »

Les supporters sont moins optimistes. Mais en cherchant, on en a quand même trouvé qui ont prévu de s’ambiancer, ce jeudi : les étudiants de STAPS Luminy, qui organisent une grosse soirée dans l’espace Heineken, sis en tribune Ganay. Tom Golcer, président du Bureau des sports, prépare les futs… Mais avoue sa déception : « On s’attendait à recevoir 1.200 personnes… Finalement, on n’a que 800 inscrits. C’est clairement les mauvais résultats de l’OM qui nous ont freiné ! » Si même les étudiants refusent de venir picoler au Vélodrome, c’est effectivement que la situation est critique…