Pour François D’Haene, il faut être «beaucoup plus prudent sur la Diagonale des Fous qu’à l’UTMB»

ULTRA-TRAIL Le coureur du Beaujolais François D’Haene ambitionne un quatrième sacre sur la Diagonale des Fous-Grand Raid (165 km et 9.576 m de dénivelé positif), qui débute jeudi (20 heures) à la Réunion…

Jérémy Laugier

— 

François D'Haene, ici lors d'une de ses précédentes participations à la Diagonale des Fous, a déjà remporté à trois reprises l'épreuve emblématique de l'île de la Réunion.
François D'Haene, ici lors d'une de ses précédentes participations à la Diagonale des Fous, a déjà remporté à trois reprises l'épreuve emblématique de l'île de la Réunion. — Philipp Reiter/Salomon
  • Deuxième en juin sur la Western States 100 (Etats-Unis), François D’Haene a préféré faire l’impasse sur l’UTMB pour se consacrer à la Diagonale des Fous, jeudi (20 heures) à La Réunion.
  • L'ultra-trailer rhodanien a déjà remporté à trois reprises la redoutable épreuve de 165 km, en 2013, 2014 et 2016.

L’île de la Réunion n’a plus vraiment de secret pour François D’Haene. Après une cinquième place sur la Diagonale des Fous-Grand Raid en 2009, l’ultra-trailer du Beaujolais a enchaîné trois succès sur l’épreuve mythique de 165 km et 9.576 m de dénivelé positif, en 2013, 2014 et 2016. Le coureur de 32 ans a choisi cette année de privilégier une cinquième participation, jeudi (20 heures) à Saint-Pierre, plutôt que de tenter de conserver son titre sur l’Ultra-Trail du Mont-Blanc (UTMB).

« Ce qui me plaît beaucoup dans cette course, c’est que l’on ne sait jamais à quelle sauce nous allons être mangés, sourit l’intéressé. Il faut à chaque fois se réadapter, les éléments sont différents et le corps réagit différemment. » François D’Haene en sait quelque chose, après avoir souffert comme rarement « de grosses crampes dans l’ensemble du corps » en fin de parcours en 2016.

« C’était inimaginable pour moi de remporter trois fois cette épreuve »

Deuxième en juin derrière l’Américain Jim Walmsley sur la Western States 100 en Californie, son autre objectif principal de la saison, le trailer-viticulteur rhodanien fait forcément figure de favori sur cette Diagonale des Fous. « C’est ce qu’on me dit, mais avec le temps, je ne vois plus trop les choses comme ça, réplique-t-il. J’arrive à relativiser cela et à ne pas me mettre la pression. Quand j’y repense, c’était inimaginable pour moi de remporter trois fois cette épreuve. J’estime avoir été gâté et je prends donc tout ce qui peut venir comme du bonus. »

Car tel un Kilian Jornet, François D’Haene est devenu un glouton de titres majeurs en ultras, avec trois UTMB, trois Diagonales des Fous donc, et un Mont-Fuji, auxquels il faut ajouter des records marquants sur le GR20 en Corse (180 km) et le John Muir Trail aux Etats-Unis (359 km). S’il rappelle « qu’il faut être beaucoup plus prudent et à l’écoute de soi que sur l’UTMB », le coureur du Team Salomon a aussi en tête de « profiter à fond de l’ambiance enivrante » qui règne sur le parcours à la Réunion. Notamment sur la ligne d’arrivée pour accueillir le vainqueur…