Mercato OM: Radonjic, Strootman, Caleta-Car... Comment prononcer les noms des recrues de Marseille?

WALL STREET SERBO-CROATE On vous donne un petit cours en accéléré avant la présentation de la troisième (et normalement dernière) recrue de l'OM, Nemanja Radonjic, ce vendredi matin...

Jean Saint-Marc

— 

L'OM a sorti son chéquier cet été, nous on a (re)sorti Paint.
L'OM a sorti son chéquier cet été, nous on a (re)sorti Paint. — SIPA / 20 Minutes / Paint
  • L'OM a recruté le Croate Duje Caleta-Car, le Néerlandais Kevin Strootman, et le Serbe Nemanja Radonjic, cet été. 
  • Comme nos oreilles saignaient à force d'entendre des Marseillais écorcher leurs noms, on a pris un petit cours de prononciation avec des spécialistes. 

Besiktas = Bé-chi-ktasse. Sur le papier, ce n’est pas compliqué. En direct sur le plateau du Phocéen et pour René Malleville, ça l’est beaucoup plus. La scène avait fait le tour d’Internet, avec un très beau doublé « Béssiskasse » puis « Bétiskasse ». Ce grand moment de télévision en tête, on a tout de suite pensé à René quand Duje Caleta-Car a signé à l’OM. Puis quand Nemanja Radonjic l’a rejoint. Merde. Le coup dur pour le plus médiatique (et le plus sympathique) des supporters-chroniqueurs.

« Radonde-jique » et « Kaleta-karreuh »

Ça va, René, pas trop compliqué ce mercato ? « T’as raison, les noms, c’est pas ma spécialité », se marre Malleville, qui commente pour nous les arrivées de « Radonde-jique » et « Kaleta-karreuh » (double sic) :

Caleta-Car, pour l’instant, je ne suis pas convaincu, mais j’attends de voir. Strootman, j’aime beaucoup : c’est un joueur sérieux, battant, efficace, je pense qu’avec lui et Gustavo on aura un des meilleurs milieux de France. Et Radonjic, ça me plaît bien aussi, ce n’est pas une grande star mais j’aime bien son profil ! »

Plus que son nom de famille, donc, on l’aura compris. Commençons par les bonnes notes : René a tout juste pour Strootman, prononcé « strotte-mane ». On s’en est assuré avec Matthijs Weststrate, journaliste pour la télé néerlandaise NOS. « Tu ne prononces surtout pas à l’Américaine, deux “O”, ce n’est pas “ou”, c’est “eau”, nous a-t-il fait. Et c’est même mieux de rouler les R. »

Où l’on apprend les rudiments du serbo-croate

En serbo-croate aussi. Car oui, on a sérieusement bossé, à 20 Minutes, pour trouver quelqu’un qui puisse nous enseigner les rudiments de cette belle langue. On ne va pas vous mentir, on a un peu galéré, avant de tomber sur cet article de la journaliste croate Jelena Prtoric. Elle y expliquait, entre autres, que le croate était très proche du serbe, du monténégrin et du bosniaque (d’où le terme de « serbo-croate », généralement utilisé).

Elle racontait, aussi, que « les mots croates contiennent moins de voyelles que les mots français », à tel point que ses amis ont soit l’impression qu’elle est « fâchée contre quelqu’un » soit qu’elle « essaye de vendre des armes », quand elle s’exprime dans ce délicat langage.

On la contacte, donc, et elle nous briefe : Nemanja Radonjic ? Némania Radognitch. Duje Caleta-Car ? Douïé Tchaléta Tzar. Et « bon courage aux Marseillais », qu’elle conclut.

Flocage avec accent

Pour la petite histoire, et même si ça va sans doute faire buguer à mort le back-office de 20minutes.fr, sachez que la véritable orthographe, c’est Radonjić et Ćaleta-Car. Et que ce « C » accentué devient un « tch ». Vous aurez d’ailleurs un aide-mémoire sur le maillot des deux joueurs : ils sont floqués avec l’accent, s’il vous plaît. On est allé vérifier en direct à la boutique de l’OM, où le maillot du défenseur central croate est en tête de gondole. Avec l’acĆent, donc, ce qui suscite quelques moments de flottement parmi la clientèle.

Léo, jeune supporter olympien, se gratte la tête : « Mouais, après son premier match loupé, je ne pense pas demander le flocage de Kaléta… euh Tchaléta… Fin bon je vais plutôt prendre Payet. » Prononcé Payé et pas paillette… Même le Réunionnais, il faut vous l’enseigner ?

>> A lire aussi : Machine à laver, selfie et soutien indéfectible... Pourquoi Rudi Garcia et Kevin Strootman sont-ils si proches ?

>> A lire aussi : L'ombre de Cabella, la thune de Raiola... Pourquoi le transfert de Mario Balotelli à Marseille a-t-il foiré?

>> A lire aussi : Pas un Ocampos bis, un ailier en pleine bourre... Qui est Nemanja Radonjic ?