Mercato OM: Machine à laver, selfie et soutien indéfectible... Pourquoi Rudi Garcia et Kevin Strootman sont-ils si proches ?

FOOTBALL La signature du Néerlandais Kevin Strootman à l’OM est imminente. Ce transfert a été réalisé à l’initiative de l’entraîneur marseillais Rudi Garcia, qui apprécie énormément le milieu de terrain…

Jean Saint-Marc

— 

Rudi Garcia avait déjà fait venir Kevin Strootman à l'AS Rome.
Rudi Garcia avait déjà fait venir Kevin Strootman à l'AS Rome. — SIPA / Paint
  • Kevin Strootman n’a pas oublié le soutien de Rudi Garcia alors qu’il jouait à Rome et qu’il s’était gravement blessé.
  • Les deux hommes sont restés proches, et c’est cette relation qui a convaincu le milieu de terrain de rejoindre l’OM.

Une scène de ménage. Au sens propre. Rudi Garcia, alors entraîneur de l’AS Rome, pose pour un selfie devant une machine à laver, le pouce en l’air. La scène est reproduite par des centaines de tifosis. Il s’agit de soutenir Kevin Strootman, révélation de la saison 2013-2014 et surtout poissard fini : trois opérations du genou en deux ans, une série de fail médicaux, voilà qui a fait de ce box to box impressionnant un milieu de terrain plus classique, et, disons-le, un peu lent. Ce n’est pas grave, le surnom est resté : la lavatrice, la machine à laver. L’homme qui récupère des ballons ignobles et qui les blanchit plus efficacement qu’un snack-kebab des quartiers Nord​.

Le surnom est resté, l’amitié aussi : « Strootman a beaucoup apprécié que Garcia le soutienne autant, qu’il soit quasiment à son chevet », nous explique le journaliste de la Repubblica Emanuele Gamba. « Ils sont restés très proches et, aujourd’hui, je crois que Kevin Strootman a plus choisi Rudi Garcia que Marseille. Il ne voulait pas quitter Rome, et s’il est parti, c’est uniquement pour Rudi Garcia ! »

« Toute la confiance du monde »

L’entraîneur marseillais lui a longuement fait du gringue au téléphone, toute la semaine, lui rappelant (sans doute) qu’il n’aurait pas beaucoup de temps de jeu avec la Roma… Alors qu’à Marseille, c’est un boulevard qui s’offre à lui. « La Roma n’a plus trop confiance en lui… Alors que Rudi Garcia a toute la confiance du monde en Strootman ! » conclut Gamba.

Sa consœur Francesca Benvenuti, de Mediaset, embraye : « Strootman, c’était le petit favori de Rudi Garcia ! Il sait qu’il sera titulaire avec l’OM ! » Il sait que Rudi Garcia ne le trahira pas : quand Strootman était gravement blessé, il avait milité auprès des dirigeants romains pour qu’ils prolongent le milieu de terrain. « Strootman a tout sauf la mémoire courte », sourit le spécialiste du football italien Thierry Cros, directeur du site zonemixte.fr. Il développe :

Leur histoire est très forte. D’abord, il y a cette saison exceptionnelle de Strootman. Puis les blessures, traumatisantes : les espoirs de guérison, les rechutes, les déceptions… Il y a tout un mécanisme émotionnel qui s’est développé autour d’eux et qui était très intense, ici, à Rome. Rudi Garcia était au centre de ça, il a toujours demandé au club d’être patient, aux tifosis d’encourager Strootman, alors que tout le monde se demandait s’il rejouerait au football un jour ! »

La réponse est donc oui : d’abord à Rome (49 matchs disputés la saison passée) et désormais à Marseille, une fois que la visite médicale sera effectuée. « Sans Rudi Garcia, Strootman n’aurait jamais pris en considération l’intérêt de Marseille, assène Thierry Cros. C’est la seule et unique raison pour laquelle il est venu. »

Il devrait s’imposer sans souci, nous assurent nos spécialistes du calcio : « L’OM est un club très passionnel, avec des supporters très chauds, Strootman aime énormément ça, assure Francesca Benvenuti. C’est un guerrier, et les Marseillais vont très vite l’adopter ! » Pour Rudi Garcia, c’est déjà fait.

>> A lire aussi : OM-Rennes: Défense hésitante, attaque transparente... Faut-il s'inquiéter pour Marseille?

>> A lire aussi : L'ombre de Cabella, la thune de Raiola... Pourquoi le transfert de Mario Balotelli à Marseille a-t-il foiré?