Mercato OM: Rudi Garcia, des «big fans» mais pas de Ligue des champions... Pourquoi Kevin Strootman a-t-il choisi Marseille?

FOOTBALL Le nouveau milieu de terrain de l'OM semblait barré à l'AS Rome...

Jean Saint-Marc

— 

Kevin Strootman tout sourire lors de sa présentation à l'OM.
Kevin Strootman tout sourire lors de sa présentation à l'OM. — C. Simon / AFP
  • Kevin Strootman est assuré d'avoir un temps de jeu élevé à l'OM.
  • Il retrouve aussi Rudi Garcia, un coach qui l'apprécie énormément. 

La visite médicale et les paperasseries afférentes ont duré longtemps. Très longtemps. On a même aperçu un chat errant bailler, sur le parking de la Commanderie. On a même vu Kevin Strootman s’impatienter, en fin de conférence de presse : « Ce fut une très longue journée, on a fait beaucoup de choses dans les bureaux, aujourd’hui… J’ai très envie d’aller sur le terrain. »

Les choses sont bien faites : il y avait entraînement ce mardi soir. Kevin Strootman a donc pu tomber sa belle chemise et rencontrer ses nouveaux coéquipiers : « j’ai regardé des matchs de l’OM, c’est un grand club, mais je ne connais pas encore tous les joueurs », reconnaît le milieu de terrain, qui a déjà pigé un truc : on aime bien chambrer, à Marseille.

De la Ligue des champions à la Ligue Europa

Ce n’est pas très charitable, mais toute la salle de presse s’est esclaffée quand un confrère néerlandais a demandé au néo-Olympien si ce n’était pas un pas en arrière que de signer à « l’Olympique Lyon ». « C’est Marseille, ici », a répondu Kevin Strootman, qui passe de la Ligue des champions (11 titularisations l’an dernier) à la Ligue Europa. « Pour que l’OM rejoue la Ligue des champions, c’est bien d’aller chercher un joueur qui en est issu », a-t-il souri, face à cette « question pas facile. »

« J’ai tout de suite eu un bon feeling avec l’OM », a-t-il martelé. Bon feeling surtout car il y débarque en ami… Il est très proche de Rudi Garcia :

C’est un coach spécial, pour moi. Il m’a fait venir à l’AS Rome, maintenant il me fait venir à l’OM… J’espère qu’il sera aussi content de moi ici qu’il l’était il y a quatre ans. Bien jouer, c’est nécessaire pour garder une bonne relation avec le coach ! »

L’ancien chouchou de RG part tout de même avec une longueur d’avance sur la concurrence… Bien plus légère qu’à l’AS Rome. Ça bouchonne au milieu chez les Giallorossi : Nzonzi, Cristante, Ćorić, Pastore, Zaniolo ont débarqué cet été. A Marseille, au contraire, c’est un secteur déficitaire depuis le départ de Zambo Anguissa. Surtout si Luiz Gustavo descend d’un cran et évolue plus souvent en défense centrale, cette année, ce qui semble être la tendance.

On lui a posé la question : serait-il parti si tout ce beau monde n’était pas arrivé à Rome ? « Je ne peux pas dire que je suis parti parce que des joueurs ont signé. La concurrence, c’est normal dans un grand club. Mais après cinq ans, c’était l’heure d’évoluer, d’aller vers l’étape suivante. » Il s’engage avec Marseille pour cinq saisons (décidément) et empoche un très gros salaire au passage : aux alentours des 4,5 millions annuels, contre 3,2 à la Roma.

De quoi faire pencher la balance, tout autant qu’un long coup de fil avec Rudi Garcia ou avec… Mehdi Benatia. Les deux hommes se sont appelés, en début de semaine, et l’ancien Marseillais a dit au futur tout le bien qu’il pensait de la maison bleue et blanche. « Tout ce que je sais de l’OM, je le tiens de lui », nous a expliqué Strootman. On s’est alors dit qu’il avait lu Camus (« tout ce que je sais des hommes, c’est au sport que je le dois »).

Avant qu’on ait le temps de vérifier notre citation foireuse sur Google, Strootman a douché notre enthousiasme, d’un très sobre et un peu naze « it’s a big club and they have big fans. » Bon. On s’en contentera.

>> A lire aussi : Mercato OM: Machine à laver, selfie et soutien indéfectible... Pourquoi Rudi Garcia et Kevin Strootman sont-ils si proches ?

>> A lire aussi : Mercato OM: Kevin Strootman est sans doute la dernière recrue de Marseille... «On a fait ce qu'on voulait faire», assure Eyraud