Coupe du monde 2018: Alexandre Benalla «n'a pas donné l'ordre d'accélérer le rythme du bus»

SOCIETE « Le Canard enchaîné », indiquait, citant le directeur de cabinet de l’Elysée, qu’Alexandre Benalla devait « être en contact permanent » avec les joueurs et « faire respecter des délais »…

C. Ape. avec AFP

— 

Le bus des Bleus sur les Champs-Elysées
Le bus des Bleus sur les Champs-Elysées — Serge Arnal / SV PRESS/SIPA

Alexandre Benalla, mis en examen pour des violences contre un manifestant, est revenu dans une interview au Monde publiée ce jeudi sur les différentes accusations qui pèsent contre lui. Et parmi elles, l’ex-collaborateur d’Emmanuel Macron est pointé du doigt après les célébrations ratées des Bleus, tout juste sacrés champions du monde, comme l’indiquait le Canard enchaîné.

« Je suis dans le bus parce que toutes les missions délicates sont pour moi, se défend Alexandre Benalla. Mais je ne participe plus aux déplacements du président. S’agissant du bus des Bleus, j’ai monté les réunions préparatoires mais je n’ai pas donné l’ordre d’accélérer le rythme du bus ! Je suis juste là pour informer l’Elysée s’il y a un problème. Et je ne m’occupe pas des bagages des joueurs ! », a-t-il lancé.

Lundi, Christophe Castaner avait pourtant expliqué que les fonctions d’Alexandre Benalla étaient « logistiques » et qu’il était chargé des bagages.