Tour de France 2018: AG2R limite la casse, Romain Bardet se dit «fier et soulagé»

CYCLISME Au général, le grimpeur français n'est finalement qu'à 20 secondes Froome...

David Phelippeau

— 

L'équipe française AG2R.
L'équipe française AG2R. — JEFF PACHOUD / AFP
  • A l’issue du contre-la-montre par équipes de Cholet, ce lundi, AG2R La Mondiale n’a finalement concédé que 1’15 sur les vainqueurs BMC et 1’11 sur les Sky de Froome.
  • Romain Bardet est très satisfait de la performance de sa formation.
  • Au général, le grimpeur français est 25e avec seulement 20 secondes de retard sur Froome.

De notre envoyé spécial à Cholet

On a craint le pire pour Romain Bardet. Lorsque l’équipe française AG2R La Mondiale a accusé un retard de 32 secondes sur les meilleurs temps après 13 kilomètres, le doute était plus que permis. Mais, finalement, à l’arrivée du contre-la-montre de ce lundi à Cholet, la souffrance a rapidement laissé sa place au sourire sur le visage de Romain Bardet, le leader de l’équipe française, pour laquelle beaucoup prévoyaient l’enfer…

Les AG2R La Mondiale n’ont finalement concédé que 1’15 sur les vainqueurs BMC et 1’11 sur les Sky de Froome sur la ligne d’arrivée. « Je pense que c’est un bon chrono car une équipe de grimpeurs comme nous on redoute cet exercice, a expliqué, très serein, le 3e du Tour de France l’année dernière. Je suis très fier de l’équipe, je suis soulagé. Je considère qu’accuser 10 ou 20 secondes sur la première semaine ce n’est pas grand-chose surtout avec tout ce qui nous attend… »

Lavenu aurait signé avant le Tour pour cet écart

Ce lundi soir, Bardet - qui comptait 51 d’avance sur plusieurs favoris depuis la chute de ces derniers, samedi, en Vendée (Chris Froome, Richie Porte ou Adam Yates) - accuse un retard désormais de 20 secondes sur le Froome. « On aurait signé avant le Tour [pour cet écart] », a reconnu Vincent Lavenu, le directeur sportif d’AG2R.

Du soulagement, de la confiance, mais beaucoup de prudence chez AG2R. Toujours Vincent Lavenu : « On est qu’au début du Tour. Il y aura des tas d’aléas. Qui peuvent être favorables ou défavorables à un moment donné. Notamment l’étape des pavés qui va être une journée très compliquée pour pas mal de coureurs [dimanche 15 juillet entre Arras et Roubaix]. J’espère que notre capacité à briller sur les pavés va nous permettre de peut-être gagner du temps sur nos adversaires. Pour le moment, on est dans le timing. »

Bardet est 25e à 20 secondes Froome

Bardet est en phase avec son DS : « Il peut y avoir des cassures tous les jours. Avec l’étape des pavés qui va faire des gros écarts notamment. Maintenant, ça va être une bataille de chaque instant. Je prends plaisir à passer ces premiers jours sans trop d’encombres. Je m’attends à beaucoup souffrir sur ce Tour, pour l’instant, je ne m’en sors pas trop mal. » Pas mal du tout même. Bardet, ce lundi soir, est 25e au général à 20 secondes de Froome (18e), 22 secondes de Landa et Valverde et 24 secondes de Richie Porte. Un moindre mal, on le répète.

>> A lire aussi : Tour de France 2018: De grosses perturbations attendues mardi sur les routes de la Loire-Atlantique

>> A lire aussi : Tour de France 2018: BMC prend l'étape et le maillot... Revivez le contre-la-montre par équipe en live