GP de France: Grosjean et Vettel ont été bloqués dans les bouchons par la gendarmerie

GALERE Les pilotes français et allemand ont été bloqués par la gendarmerie pour accéder au GP de France dans le Var…

A.M.

— 

Romain Grosjean à Austin le 30 octobre 2014.
Romain Grosjean à Austin le 30 octobre 2014. — ATB/WENN.COM/SIPA

Si pour les organisateurs du GP de France, dans le Var, le week-end était une « grande réussite », les 150.000 spectateurs ne partagent pas tous le même avis. Les trois jours du week-end, et surtout le vendredi, ont été marqués par d'importants problèmes d'accès au circuit, occasionnant des bouchons monstres.

Des difficultés qui ont impacté les pilotes eux-mêmes, comme le rapporte le site Motorsports.com. C’est notamment le cas de Romain Grosjean et de Sebastian Vettel, qui ont été arrêtés par les gendarmes en arrivant près du circuit. « J’étais avec Sebastian Vettel, on s’est fait arrêter par des gendarmes au cédez-le passage. On s’est arrêtés normalement. Ensuite, on a voulu repartir, ils n’ont pas voulu nous laisser repartir. » Le pilote français poursuit :

Je leur ai expliqué qu’on était des pilotes et que sans pilotes, il n’y avait pas de show. C’est là qu’ils m’ont gentiment répondu : “on s’en fout”. »

Les deux pilotes ont même décidé de ne pas obtempérer. Ils ont simplement redémarré alors que les gendarmes étaient à pied. Une incompréhension pour Romain Grosjean : « C’était un peu dommage, c’est un peu surprenant. On avait les badges autour du cou, les habits, on avait tout. » Les organisateurs ont tout de même reconnu « quelques » difficultés pour l’accès au circuit.

>> A lire aussi : Après dix ans d'absence, la F1 redevient attractive pour le public français

>> A lire aussi : «J’ai mis 2h30 pour faire un kilomètre et je suis rentré chez moi», les spectateurs sont en colère!