Malheureux en Formule 1, Fernando Alonso retrouve la victoire pour sa première en Endurance

AUTOMOBILE L'Espagnol a remporté les Six Heures de Spa-Francorchamps…

A.H. avec AFP

— 

Fernando Alonso lors du GP d'Azerbaïdjan.
Fernando Alonso lors du GP d'Azerbaïdjan. — G. Baker / AFP

« Cette année, grâce à McLaren, je vais avoir la chance de courir pour la victoire au 24 Heures du Mans. C’est un énorme challenge, beaucoup de choses peuvent mal se passer, mais je suis prêt, bien préparé et j’ai hâte de me battre. » En janvier dernier, Fernando Alonso se félicitait de pouvoir participer à la course d’Endurance sur le circuit sarthois. Mais avant ce grand rendez-vous (les 16 et 17 juin), l’Espagnol passait son premier test grandeur nature en Belgique, ce week-end.

Et ça s’est plutôt très bien passé. Privé de victoire en Formule 1 depuis 2013, Fernando Alonso a retrouvé le goût du succès dès sa première course dans le Championnat du monde d’endurance, en remportant samedi les Six Heures de Spa-Francorchamps dans une Toyota TS050 Hybrid. « Ça faisait longtemps que je n’étais pas monté sur un podium, je l’avais dit avant à tous les gars de l’équipe. Et là on fait 1-2 en qualifications et en course, donc je suis très content », a réagi un Alonso ravi, après avoir eu l’honneur, dans son dernier relais, de passer sous le drapeau à damier. La semaine prochaine, à Barcelone, pour son retour en F1, pas sûr qu’il réussisse à égaler pareille performance.

Le Taureau des Asturies entend tout de même prouver qu’il figure toujours parmi les meilleurs pilotes au monde en devenant le deuxième à remporter la Triple Couronne du sport automobile (après Graham Hill dans les années 1960-70). Déjà vainqueur du Grand Prix de Monaco de F1 en 2006 et 2007, il lui faut désormais conquérir le Mans et les 500 Miles d’Indianapolis, qu’il a courus une première fois l’année dernière (abandon sur casse moteur à 21 tours de l’arrivée, alors qu’il avait mené une partie de la course).