Racisme: Pep Guardiola répond aux accusations de Yaya Touré

FOOTBALL Dans les colonnes de France Football, Yaya Touré avait déclaré que Pep Guardiola avait des problèmes « avec les joueurs de couleur »...

C. Ape. avec AFP

— 

Entre Pep Guardiola et Yaya Touré, il y a comme qui dirait quelques tensions
Entre Pep Guardiola et Yaya Touré, il y a comme qui dirait quelques tensions — OLI SCARFF / AFP

Pep Guardiola vs Yaya Touré, épisode II. L’entraîneur catalan de Manchester City a répondu dimanche au milieu de terrain ivoirien qui affirmait qu’il avait un « problème avec les joueurs de couleur ».

« Il sait que je ne le suis pas » (sous-entendu, raciste), a déclaré Guardiola à la télé espagnole TV3. « Que voulez-vous que je fasse ? Nous avons été ensemble pendant deux ans. Il a eu 365 jours puis 365 autres jours pour me faire part de son sentiment, a souligné Guardiola. Ça n’est pas important, ça ne fait rien. »

Quelques tensions au Barça

Dans les colonnes de France Football, Yaya Touré avait déclaré que Pep Guardiola avait des problèmes « avec les joueurs de couleur ». « Quand on s’aperçoit qu’il a souvent des problèmes avec des Africains, partout où il est passé, je me pose des questions […] Il fait semblant de ne pas en avoir, car il est trop intelligent pour se laisser piéger. Il ne l’avouera jamais », selon le joueur qui quittera Manchester City fin juin après huit saisons au club.

« Je crois que j’avais affaire à quelqu’un qui voulait juste prendre sa revanche sur moi. […] Il me jalousait, me prenait pour son rival. […] Je me suis senti humilié », a balancé le milieu de terrain qui n’a disputé que 17 matches la saison dernière.

Les deux hommes s’étaient déjà côtoyés en Catalogne, entre 2007 et 2010, du côté du FC Barcelone. « On avait déjà connu quelques tensions », rappelle le joueur aux 319 matches avec les Citizens.

>> A lire aussi : Neymar déclare avoir «très envie de travailler avec Guardiola», les rumeurs peuvent recommencer de plus belle

>> A lire aussi : Yaya Touré va faire un don de 115.000 euros pour aider les victimes de l'attentat à Manchester