La LFP menacée de sanctions par plusieurs associations pour son inaction contre les chants homophobes

FOOTBALL Malgré un discours ferme en 2011, la LFP « laisserait faire » les actes homophobes selon les associations…

J-L. D. avec AFP

— 

Carton rouge pour la LFP
Carton rouge pour la LFP — SIPA

Le collectif Rouge Direct, qui dénonce les actes homophobes dans le sport, et l’association Stop Homophobie ont dénoncé le « laisser-faire » de la Ligue de football professionnel (LFP) face aux actes et propos homophobes dans les stades, ce jeudi 17 mai, à l’occasion de la Journée internationale de lutte contre l’homophobie et la transphobie.

Rouge Direct recense par exemple les nombreux chants utilisant des insultes homophobe entendus en Ligue 1. Ils menacent notamment l’instance d’une procédure administrative si elle ne fait pas sanctionner les actes. « Son inaction est une faute grave qui autorise tous les débordements homophobes », ajoute le communiqué.

Depuis 2011 et la signature par la LFP d’une charte contre l’homophobie, « rien n’a changé dans les stades de football : les chants homophobes n’ont jamais cessé », déplore Rouge Direct dans un communiqué.

Mots-clés :