Les infos immanquables du jour: Jérôme Cahuzac, les chiffres de l'homophobie et grâce présidentielle

ACTU Ce qu'il ne fallait pas manquer dans l'actualité de ce mardi 15 mai... 

Armelle Le Goff

— 

Un compte caché et vingt ans de mensonge : l'ancien ministre du Budget Jérôme Cahuzac, condamné en 2016 à trois ans de prison pour fraude fiscale et rejugé en février à Paris, saura mardi 15 mai 2018 s'il va en prison.
Un compte caché et vingt ans de mensonge : l'ancien ministre du Budget Jérôme Cahuzac, condamné en 2016 à trois ans de prison pour fraude fiscale et rejugé en février à Paris, saura mardi 15 mai 2018 s'il va en prison. — AFP

Cela vous avait manqué ? A nous aussi ! Allez hop, les infos immanquables du jour.

L’article le plus lu du jour : Prison, aménagement de peine, inéligibilité… A quoi a été condamné Jérôme Cahuzac?

L’ex-ministre est entré dans la salle d’audience souriant, le teint hâlé. Assis au premier rang face aux trois magistrats de la cour d’appel de Paris, il n’a pas relevé la tête, attentif à la lecture de l’arrêt par le président de la chambre. Poursuivi en appel, Jérôme Cahuzac a été reconnu coupable de « fraude fiscale », « blanchiment » et « déclaration mensongère ». Condamné en 2016 à trois ans d’emprisonnement en première instance, il a écopé ce mardi d’une peine de 4 ans de prison dont deux avec sursis, assortie d’une amende de 300.000 euros et de cinq ans d’inéligibilité. Quel avenir judiciaire pour l’ancien patron de Bercy ? On vous explique tout par ici.

 

L’article le plus partagé du jour : Homophobie: «J'ai été mis à la rue par ma mère, mais j'ai réussi à m'en sortir», raconte Mehdi

Il affiche un sourire franc et parle de son avenir avec confiance et enthousiasme. Pourtant Mehdi Aïfa revient de loin. Comme d’autres jeunes qui témoigneront ce mardi lors de la conférence organisée par l’association Le Refuge à l’occasion de ses 15 ans, sur la thématique « Comment surmonter l’épreuve du rejet ? La résilience des jeunes face à l’homophobie et à la transphobie ». Un témoignage à retrouver par là. A lire aussi, l'interview de Joël Deumier le président de SOS homophobie.

 

L’article le plus à lire du jour : Rennes: La plus ancienne détenue de France implore la grâce présidentielle

Quinze pages. Quinze pages minutieusement rédigées et argumentées. La demande de grâce présidentielle adressée par Virginie Bianchi à Emmanuel Macron est sans doute « la plus douloureuse » que l’avocate ait eu à traiter. Et l’une des seules qu’elle a décidé de médiatiser. « Nous sommes dans une impasse juridique. J’ai beau chercher, je n’ai pas d’autre solution », assure Me Bianchi.

Cette demande adressée au président de la République concerne Isabelle (prénom d’emprunt). Agée de 74 ans, cette femme a été incarcérée à la prison des femmes de Rennes en 1988. Trente ans, plus tard, elle est toujours détenue. Une histoire à lire par là.