Paris-Roubaix: Enquête ouverte après la mort du cycliste belge Michael Goolaerts

CYCLISME A la suite de la mort du jeune cycliste belge, encore mystérieuse, une enquête a été ouverte pour éclaicir les zones d'ombre.

J-L. D.
— 
Le Belge Michael Goolaerts, ici sur les routes du Tour des Flandres, est décédé dimanche sur les routes de Paris-Roubaix.
Le Belge Michael Goolaerts, ici sur les routes du Tour des Flandres, est décédé dimanche sur les routes de Paris-Roubaix. — AFP

Le parquet de Cambrai a ouvert une enquête suite à la mort de Michael Goolaerts, jeune coureur belge décédé après avoir fait un malaise lors du dernier Paris-Roubaix.

Malgré plusieurs tentatives de réanimation, le cycliste est décédé à l’hopital de Lille d’un arrêt cardiaque. Pourtant, les circonstances exactes de l’accident restent encore floues, et c’est justement ce que l’enquête doit éclaicir.

« Elucider les circonstances sans pour autant présumer l’existence d’infractions »

« Ce n’est pas une enquête pénale, c’est une enquête qui vise, quand les circonstances d’un décès sont inexpliquées, ce qui est le cas quand un jeune homme de 23 ans meurt de manière quasi subite, à élucider les circonstances sans pour autant présumer l’existence d’infractions », a ainsi tenu à préciser le parquet de Cambrai.

Une autopsie sera ainsi pratiquée dans les prochains jours, en France. La thèse du malaise cardiaque est pour le moment privilégiée.