VIDEO. Paris-Roubaix: Le coureur belge Michael Goolaerts est décédé à 23 ans

CYCLISME Secouru pour un arrêt cardiaque, il prenait part à son premier Paris-Roubaix...

B.V.
— 
Paris-Roubaix 2018.
Paris-Roubaix 2018. — JEFF PACHOUD / AFP

Michael Goolaerts est décédé.  Willems a succombé à ses blessures au CHU de Lille dans la soirée de dimanche, a annoncé son équipe sur Twitter. Il avait chuté violemment quelques heures plus tôt lors de la course Paris-Roubaix, à laquelle il participait pour la première fois.

« C’est avec une tristesse inimaginable que nous vous annonçons la mort de Michael. Il est décédé à 22h40 à l’hôpital de Lille en présence de sa famille et de ses proches. Il est décédé d’un arrêt cardiaque. »

 dans le deuxième des 29 secteurs pavés de la course, près de Viesly, une centaine de kilomètres après le départ de Compiègne. Goolaerts, secouru pour « un arrêt cardio-respiratoire », a été héliporté au CHU de Lille.


Pas une chute

Sur les images TV, le Belge est au sol, les bras en croix, sans autre concurrent à ses côtés.

« Il a présenté un arrêt cardio-respiratoire pris en charge par l’équipe médicale de la course et héliporté secondairement (ensuite) au CHU de Lille », a annoncé le bref communiqué médical d’après-course en ajoutant : « Le pronostic vital est engagé. »

« Il a été pris en charge dans un état grave par les services des urgences et de chirurgie cardiovasculaire », a précisé à l’AFP l’hôpital de Lille, sans autre détails.

Selon une source proche du dossier, cet arrêt cardio-respiratoire prolongé, qui a duré plusieurs minutes, est probablement d’origine médicale, et non traumatique, donc non dû à la chute.

Goolaerts était dimanche soir en service de réanimation.

Après l’arrivée de Paris-Roubaix et la victoire du champion du monde Peter Sagan, l’équipe Véranda’s Willems s’était brièvement exprimée : « Pour le moment, il se trouve à l’hôpital. On va aller lui rendre visite. On ne peut rien faire qu’attendre. Pour le moment, nous n’avons pas plus d’informations. Dès que nous aurons des informations, nous les communiquerons, mais nous vous demandons d’être patients. »

Goolaerts est le coureur le plus sévèrement touché d’une 116e édition qui a laissé des traces. Cinq autres coureurs ont dû être dirigés vers différents hôpitaux après des chutes.