Lille-Lyon: Luiz Araujo, symbole d'un LOSC intermittent du spectacle

FOOTBALL Le Brésilien, auteur d’un but et d’une passe décisive, a relancé Lille dimanche contre Lyon (2-2)...

Francois Launay

— 

Luiz Araujo a renversé une situation mal embarquée pour le LOSC
Luiz Araujo a renversé une situation mal embarquée pour le LOSC — PHILIPPE HUGUEN / AFP

Dépité dans son canapé et posé devant sa télé la semaine dernière, Luiz Araujo ne s’attendait sans doute pas à un tel retournement de situation. Non retenu dans le groupe lillois qui avait décroché le nul dimanche dernier à la Beaujoire (1-1), l’attaquant brésilien est devenu le héros du LOSC ce dimanche face à Lyon (2-2). 

>> A lire aussi : Ligue 1: Le Losc revient de nulle part... Revivez le déplacement de Lyon à Lille en live

Entré en jeu après 30 minutes suite à la blessure d’El-Ghazi, il a été l’auteur d’une passe décisive pour Pépé (65e) et d’un but splendide de 25 mètres (80e). L’attaquant nordiste a permis à son club de renverser une situation mal embarquée à la mi-temps où Lille était mené 2-0.

Un investissement très fluctuant

« Qu’il continue, qu’il ne lâche rien. Luiz n’était pas sur la feuille de match la semaine dernière à Nantes. Pour être sur une feuille de match et espérer jouer, ça doit se mériter et ça se mérite au regard des entraînements qui sont faits. ll a eu le mérite de réagir tout au long de la semaine. Pas étonnant qu’il ait fait cette heure de jeu car il a été très investi toute la semaine », se réjouit Christophe Galtier, l’entraîneur lillois.

>> A lire aussi : Lille-Lyon: Bruno Genesio fustige «le manque d'humilité» des joueurs lyonnais qui n'avancent plus en Ligue 1

Il aura donc fallu attendre six mois pour enfin apercevoir le vrai visage de Luiz Araujo. Arrivé cet été de Sao Paulo pour dix millions d’euros, la jeune pépite n’avait jusqu’ici pas véritablement affiché son talent sur le terrain. Au contraire, son attitude individualiste et son manque d’investissement à l’entraînement étaient surtout pointés du doigt.

« Luiz passe une période un peu délicate. Il a le contrecoup de son arrivée en Europe. Il sort de sa famille, il arrive en France dans une période hivernale. Il s’est peut-être laissé aller. Mais il a beaucoup de talent et a un pied extraordinaire. J’espère qu’il va comprendre la différence entre un joueur qui s’investit à fond et un joueur qui s’investit moins. Quand on est moins investi, on ne peut pas être performant », assure Galtier.

L’intermittence du LOSC

Et le message de l’entraîneur lillois ne concerne pas que Luiz Araujo. Si le talent est bien présent dans cette équipe nordiste (17e), sortie de la zone rouge grâce à ce point pris face à Lyon, l’investissement est souvent aléatoire. Ce qui explique sans doute les deux visages que le LOSC peut parfois afficher dans un même match.

« Je ne pense pas que ce soit une question de motivation. Quelquefois, on ne sait pas ce qu’on doit mettre dans un match. Il y a la retenue. C’est peut-être lié à ça, à tout ce qui s’est passé lors des six premiers mois. Mais croyez-moi que celui qui ne sera pas motivé, il ne pourra même pas venir au stade. La situation impose une attitude exemplaire, d’être professionnel et de mourir à chaque match sur le terrain », assène Galtier. Des ingrédients que Lille ne met pas toujours sur le terrain. Mais quand la mayonnaise prend, elle peut régaler. À l’image d’Araujo dimanche soir.