Lyon: «Un gros couac», «à la limite de la faute professionnelle»… L'élimination de l’OL à Montpellier a du mal à passer

FOOTBALL Les Lyonnais, qui s'étaient privés de nombreux cadres, ont sombré mercredi à Montpellier (4-1) en 8es de finale de Coupe de la Ligue...

Jérémy Laugier

— 

Mapou Yanga-Mbiwa et Mouctar Diakhaby sont notamment apparus en grandes difficultés face au MHSC de Jonathan Ikoné.
Mapou Yanga-Mbiwa et Mouctar Diakhaby sont notamment apparus en grandes difficultés face au MHSC de Jonathan Ikoné. — PASCAL GUYOT / AFP
  • Le turn-over de Bruno Genesio n’aura vraiment pas été une réussite mercredi, lors d’une sévère élimination (4-1) dès l’entrée en lice de l’OL en Coupe de la Ligue.
  • Après avoir vu son club surclassé par les Montpelliérains, Jean-Michel Aulas y est allé de son coup de gueule, quatre jours avant la réception déterminante de l’OM en Ligue 1.

Avec son expérience, Jean-Michel Aulas n’était pas loin d’avoir anticipé la déroute de son club, mercredi à Montpellier (4-1). « L’OL est quand même très bien dimensionné en effectif et il ne faut pas lâcher ce match », avait prévenu le président lyonnais deux jours plus tôt. En vain, les partenaires de Jordan Ferri, capitaine d’un jour, ont sombré malgré la jolie ouverture du score d’emblée de Myziane Maolida (0-1, 10e).

Avant le choc contre l’OM en Ligue 1 dimanche (21 heures), Bruno Genesio n’avait pas fait semblant au niveau du turn-over en se privant notamment d’Anthony Lopes, Marcelo, Jérémy Morel, Lucas Tousart, Nabil Fekir, Houssem Aouar et Mariano Diaz. Une gestion d’effectif pour ce 8e de finale de Coupe de la Ligue qui n’a pas forcément été du goût de JMA.

>> A lire aussi : Coaching de Genesio, énième retour de Grenier... Pourquoi la Coupe de la Ligue peut être utile à l'OL

« Montpellier ne nous a pas ridiculisés mais presque »

« On n’avait pas la composition d’équipe, ni peut-être la tête à jouer ce match, a-t-il pesté après la rencontre pour Radio Scoop. Montpellier ne nous a pas ridiculisés mais presque. Quand on a de l’honneur et l’envie de participer à toutes les compétitions, ça fait très mal. C’est un gros couac. »

Bruno Genesio, qui a notamment lancé pour la première fois de la saison Mathieu Gorgelin et Pape Cheikh Diop, mais aussi Mapou Yanga-Mbiwa puis Clément Grenier, Willem Geubbels et Amine Gouiri, davantage vus en National 2 depuis cet été, a cherché à défendre sa composition d’équipe.

>> A lire aussi : Où en est exactement Pape Cheikh Diop, cette recrue à 10 millions d'euros qu'on ne voit qu'en équipe réserve?

Trois défaites lors des cinq derniers matchs

« On n’avait pas fait l’impasse sur cette compétition, assure l’entraîneur de l’OL. Il fallait répartir les temps de jeu et en donner à ceux qui le méritaient. Cette défaite fait désordre avec ces trois buts d’écart et en étant par moments à la limite de la faute professionnelle. »

Mine de rien, après n’avoir perdu qu’une fois (2-0 à Paris) lors des quatre premiers mois, les Lyonnais viennent d’enchaîner trois revers sur les cinq derniers matchs officiels, après Lille en L1 et l'Atalanta Bergame en Ligue Europa.