Montpellier-Lyon: Coaching de Genesio, énième retour de Grenier... Pourquoi la Coupe de la Ligue peut être utile à l'OL

FOOTBALL Bruno Genesio va procéder à un important turn-over ce mercredi (21h05) à Montpellier...

Jérémy Laugier

— 

Clément Grenier, ici lors de son unique apparition de la saison contre Dijon.
Clément Grenier, ici lors de son unique apparition de la saison contre Dijon. — Laurent Cipriani/AP/SIPA
  • Le match le plus important de la semaine lyonnaise aura évidemment lieu dimanche (21 heures) contre l’OM en Ligue 1.
  • Pour autant, « 20 Minutes » liste les enjeux d’un 8e de finale de Coupe de la Ligue qui pourrait compter, ce mercredi (21h05) à Montpellier.

Les supporters lyonnais ont hâte de vivre l’alléchant choc contre l’OM dimanche (21 heures), durant lequel les Bad Gones fêteront qui plus est leurs 30 ans. Bien moins attendu, le 8e de finale de Coupe de la Ligue à Montpellier ce mercredi (21h05) présente tout de même (au moins) cinq curiosités.

>> A lire aussi : « Des ressources mentales », « une victoire extraordinaire »… Comment Lyon embellit son improbable succès

Jean-Michel Aulas met un peu la pression. Le président de l’OL tient à être présent à la Mosson, ce qui n’est déjà pas anecdotique. Conscient que Bruno Genesio envisage un large turn-over, quatre jours avant un rendez-vous clé dans la course à la deuxième place, JMA a voulu s’assurer que cette Coupe de la Ligue ne serait pas balancée.

Il avait mal vécu l’élimination assez piteuse dès les 8es de finale contre Guingamp la saison passée (2-2, 3-4 aux tab), d’autant que la finale était programmée à Lyon. « L’OL est quand même très bien dimensionné en effectif et il ne faut pas laisser ce match, a-t-il expliqué lundi. J’attends un bon match et une qualification. »

Une chance improbable pour Clément Grenier. S’il faudra sans doute encore attendre pour avoir droit aux premières minutes du mystérieux Pape Cheikh Diop, recruté 10 millions cet été et touché au genou samedi en National 2 (il est quand même dans le groupe), un autre fragile milieu de terrain fait son retour dans le groupe. Après une infime entrée en jeu (5 minutes) en septembre contre Dijon (3-3), Clément Grenier a (encore) disparu du groupe professionnel, entre blessures et matchs en équipe réserve.

« Il y a de grandes chances pour qu’on le voit sur le terrain », a indiqué Bruno Genesio mardi. A 26 ans et à six mois de la fin de son contrat à l’OL, l’opportunité de montrer que sa carrière au plus haut niveau n’est pas derrière lui ne se représentera peut-être pas cette saison.

>> A lire aussi : Pourquoi ce n'est pas si insensé que ça de croire à un retour en grâce de Clément Grenier

Une académie prête à se montrer. Après Houssem Aouar et à un degré moindre Myziane Maolida, d’autres jeunes pourraient se montrer à Montpellier. Apparus contre l’Atalanta Bergame la semaine passée, les attaquants Amine Gouiri (17 ans) et Willem Geubbels (16 ans) auront sans doute un nouveau coup à jouer. Egalement issu de « la formidable académie », le milieu défensif Elisha Owusu (20 ans) pourrait effectuer ses débuts officiels avec le groupe professionnel dans l’Hérault.

>> A lire aussi : «Fusée inarrêtable», «ado pas très bavard»… Le phénomène de 16 ans Willem Geubbels décrypté

Mathieu Gorgelin, une doublure sans repère. Seulement auteur de huit matchs professionnels avec l’OL en quatre années dans l’ombre d’Anthony Lopes, Mathieu Gorgelin est l’une des principales inconnues de l’effectif lyonnais. Avec quatre buts encaissés en seulement deux apparitions, dont cette fameuse élimination prématurée contre Guingamp en décembre, il n’avait pas été très rassurant la saison passée.

Il se présente dans la peau du gardien titulaire ce mercredi avec un seul match de National 2 dans les pattes depuis cet été. « Le plus dur, ce sont les repères car il faut un temps d’adaptation. En tant que doublure, on sait qu’on ne joue pas, mais à chaque match il faut être prêt à rentrer », a-t-il confié mardi.

La vie sans les tauliers. Outre Anthony Lopes, l’OL va disputer son 8e de finale de Coupe de la Ligue sans son principal taulier dans chaque ligne, à savoir Marcelo en défense, Lucas Tousart au milieu et Nabil Fekir en attaque (tous absents du groupe tout comme Mariano Diaz et donc Anthony Lopes).

Moins en vue depuis le derby, le capitaine lyonnais semble notamment avoir bien besoin de souffler afin de retrouver son meilleur niveau dès le choc contre Marseille dimanche. Reste à savoir le visage qu’affichera l’OL sans autant de cadres, tous apparus en difficulté dimanche dernier à Amiens (1-2).