Lyon: Comment l’attaquant phare du Mondial U17 Amine Gouiri «rappelle Karim Benzema» à l’OL

FOOTBALL Le prometteur attaquant lyonnais, auteur d’un doublé dimanche pour l’ouverture de la Coupe du monde U17 en Inde, affronte le Japon ce mercredi (13h30). Zoom sur un phénomène souvent comparé à Karim Benzema…    

Jérémy Laugier

— 

Amine Gouiri a réussi ses premiers pas avec le groupe professionnel en présaison cet été, notamment en inscrivant un but contre l'Ajax Amsterdam.

Amine Gouiri a réussi ses premiers pas avec le groupe professionnel en présaison cet été, notamment en inscrivant un but contre l'Ajax Amsterdam. — J.-P. Ksiazek / AFP

  • A 17 ans, Amine Gouiri suscite beaucoup d’attentes à l’OL, où les supporters espèrent ses premiers pas en Ligue 1 dès cette saison.
  • En attendant, le Lyonnais est l’avant-centre de l’équipe de France pour le Mondial U17, cinq mois après avoir conclu l’Euro en tant que meilleur buteur.
  • Son profil véloce, son talent et son sens du but lui valent une insistante comparaison avec Karim Benzema.

Un positionnement en pleine surface, un temps d’arrêt dans sa course vers le premier poteau puis un appel parfait grâce à un pas de recul suivi d’une imparable fusée sous la transversale. Dès la 19e minute de ce premier match de l’équipe de France à la Coupe du monde U17 contre la Nouvelle Calédonie (7-1), Amine Gouiri a montré dimanche un aperçu de ses qualités hors pair.

Auteur de deux buts et d’une passe décisive au final, l’attaquant lyonnais de 17 ans reste sur la lancée de son époustouflant Euro en mai, dans lequel il avait fini meilleur buteur après avoir inscrit 9 buts en 5 rencontres. Car le numéro 9 des Bleuets, qui défie ce mercredi (13h30) le Japon, n’en est vraiment pas à son premier coup d’éclat. Arrivé de Bourgoin-Jallieu en U14, Amine Gouiri n’a pas mis longtemps à convaincre l’entraîneur des U15 élite de l’OL Cyrille Dolce.

>> A lire aussi : OL: «Fusée inarrêtable», «ado pas très bavard»… Le phénomène de 16 ans Willem Geubbels décrypté

« Il avait un temps d’avance sur le plan athlétique »

« J’ai vite vu qu’on avait affaire à un avant-centre racé, toujours attiré par le but, confie son ancien coach. Il avait un temps d’avance sur le plan athlétique et il a eu le mérite de compléter sa gamme en progressant dans les décrochages et les remises. » Un profil de buteur complet qui lui a valu une première convocation dans le groupe pro contre Bordeaux en septembre 2016 puis un contrat stagiaire de trois ans en juin dernier.

« Comme pour Willem Geubbels [16 ans], avec qui il est complémentaire devant, il faut parfois qu’on freine les ardeurs des jeunes car il y a une certaine tendance à très vite s’enflammer », pointe Armand Garrido, entraîneur de la réserve lyonnaise en National 2, où Amine Gouiri s’est déjà signalé avec 2 buts en 4 apparitions cette saison.

« C’est déjà presque un joueur abouti »

Cet attaquant d’1,80 m, présenté comme « humble et réservé », a d’ailleurs prouvé en présaison qu’il pouvait avoir son mot à dire en Ligue 1 dès cette saison dans un effectif ne comptant que Mariano Diaz en pointe. « La transition entre le football de jeunes et d’adultes est assez compliquée mais c’est une richesse d’avoir une alternative de ce calibre dans son effectif, estime Cyrille Dolce. C’est déjà presque un joueur abouti et j’espère qu’il sera le Karim Benzema de cette génération. » La comparaison est lâchée.

Elle suit le garçon depuis un petit moment déjà au cœur de la fameuse académie lyonnaise. « Dans sa facilité, ses déplacements et son sens du jeu, il me rappelle Karim de manière assez flagrante », poursuit Cyrille Dolce, qui pointe aussi « sa haine de la défaite ». « Ça me plairait bien de suivre la trajectoire de Karim Benzema, avouait l’intéressé à France Football en mai. On me compare souvent à lui, à moi de l’imiter. Mais je trace mon chemin de mon côté, sans aucune pression. » Mais avec le culot de la jeunesse qui pourrait vite crever l’écran, au Mondial U17 comme en Ligue 1.