Stade Rennais: Selon Rolland Courbis, Yoann Gourcuff et Wahbi Khazri sont «un bonheur pour une équipe et un coach»

FOOTBALL Pas forcément pour le FC Nantes et Claudio Ranieri, ceci dit…

Jeremy Goujon

— 

Yoann Gourcuff félicité par Sabri Lamouchi à sa sortie du terrain, le 25 novembre 2017.
Yoann Gourcuff félicité par Sabri Lamouchi à sa sortie du terrain, le 25 novembre 2017. — J.-F. Monier / AFP
  • Interrogé début septembre par « 20 Minutes », le technicien marseillais s’exprime de nouveau sur la possibilité pour les Rouge et Noir d’atteindre le Top 5 en fin de saison, ainsi que sur le tandem Gourcuff-Khazri.
  • Alignés pour la première fois ensemble contre Nantes, les deux joueurs semblent déjà s’entendre comme larrons en foire, alors que la semaine à trois matchs se poursuivra mercredi à Angers.

Pour la première fois de la saison, le Stade Rennais figure dans la première moitié du classement de Ligue 1 (9e). En trois mois, le club bretillien a ainsi gagné dix places, lui qui pointait à l’avant-dernier rang au soir de la 4e journée, et une défaite à Toulouse (3-2).

>> A lire aussi: Fallait pas le chambrer... Wahbi Khazri signe un doublé et le succès du Stade Rennais contre le FC Nantes

Une si longue attente

Avant le déplacement à Marseille (10 septembre), 20 Minutes avait interrogé l’ancien entraîneur du SRFC, Rolland Courbis, lequel s’était notamment exprimé sur le duo Wahbi Khazri-Yoann Gourcuff. « Si le Stade Rennais peut prochainement aligner les deux en même temps, je maintiens qu’il a l’effectif pour jouer les trouble-fêtes », avait alors lancé le technicien.

>> A lire aussi: «Yoann Gourcuff fait partie de ces joueurs qui changent le niveau d’une équipe», estime Rolland Courbis

Les deux joueurs ont finalement « attendu » le derby contre Nantes (2-1) pour évoluer ensemble, Gourcuff, longtemps indisponible, n’étant réapparu qu’à Strasbourg (brièvement, le 18 novembre)… où Khazri était suspendu. Vu la performance du tandem samedi dernier (doublé pour l’international tunisien, 80 minutes prometteuses pour le Breton, impliqué sur le premier but), Courbis ne peut que réitérer ses propos tenus durant l’été.

« Yoann était très loin de son meilleur niveau face à Nantes »

« Il y a six ou sept équipes qui peuvent regarder la 5e place [actuellement occupée par le FCN] sans être prétentieuses, et Rennes en fait partie, estime le Marseillais, de nouveau questionné par nos soins. L’effectif rennais est de très bonne qualité, construit par des gens compétents - ce qui n’enlève rien à la compétence de ceux qui sont arrivés depuis. Si Sabri Lamouchi avait mis en place un trio offensif Khazri-Gourcuff-Mubele, ça aurait marché aussi bien, sinon mieux ! »

Tandis que l’attaquant congolais fut laissé sur le banc, Wahbi Khazri, inhabituel avant-centre, a grandement apprécié de collaborer avec le fils de Christian Gourcuff, positionné en soutien. « Yo, c’est un phénomène, il pue le foot, assure le joueur prêté par Sunderland. Même si physiquement, il n’est pas encore à 100 %, on sent que sur son toucher de balle, il a un truc de plus que nous tous. » « Le talent est toujours là, abonde Rolland Courbis. J’ai trouvé Yoann intéressant face à Nantes, tout en étant très loin de son meilleur niveau. Mais dans certains gestes et certains choix, lui et Khazri font partie des joueurs qui réfléchissent et décident rapidement. Et ça, c’est un bonheur pour une équipe et pour un coach. »

Jamais deux sans trois ?

Un coach, justement, qui s’est dit « agréablement surpris » par la performance physique de Gourcuff. « Il avait une grande incertitude à ce sujet, révélait Sabri Lamouchi en conférence de presse, lundi. Je lui disais qu’on pouvait avoir une agréable surprise, on l’a eue. En tout cas, moi, j’avais une grande certitude par rapport à ses qualités techniques, et il les a apportées à l’équipe. Maintenant, est-ce que Yoann va pouvoir enchaîner à Angers [mercredi soir, 19 heures] ? Va-t-il pouvoir jouer trois matchs dans la semaine [le Stade Rennais reçoit Amiens le 2 décembre] ? C’est plutôt compliqué, parce qu’il ne faut pas non plus prendre de risque avec un joueur qui a connu beaucoup de soucis physiques. »

À écouter Rolland Courbis, les Rouge et Noir seraient bien inspirés de jouer la carte de la prudence. « Quand on retrouve sa place [de titulaire] après une longue absence, ce n’est pas le premier match qui est compliqué. C’est souvent le deuxième, voire le troisième ! Peut-être que Yoann ne sera pas préservé mercredi, mais il ne participera qu’à une partie du match, afin d’être en pleine forme contre Amiens. » Depuis son retour au SRFC, en septembre 2015, jamais Yoann Gourcuff n’a pris part à trois rencontres comprises en une semaine, même en étant remplaçant.